Lesieur Cristal fait dans la stabilité: Un chiffre d’affaires en baisse contre un résultat net en hausse

Lesieur Cristal fait dans la stabilité: Un chiffre d’affaires en baisse contre un résultat net en hausse

Voilà comment Samir Oudghiri, directeur général de Lesieur Cristal, a commenté les résultats financiers 2014 de son entreprise lors d’une conférence de presse tenue  lundi 23 mars à Casablanca. Avec des indicateurs globalement à la hausse, il n’y a que le chiffre d’affaires dégagé par Lesieur Cristal qui fait tache.

«La tendance baissière des cours des huiles brutes, en recul de 20% en 2014, s’est directement répercutée sur les prix de ventes des huiles aux consommateurs. Il est donc normal que notre chiffre d’affaires en soit impacté. Par contre, nos principaux agrégats n’en sont pas impactés et ressortent plus importants que ceux de l’année dernière», a clairement expliqué M. Oudghiri. C’est ainsi que le chiffre d’affaires 2014 de Lesieur Cristal a été de 3,822 milliards de dirhams alors qu’il était à 4,119 milliards de dirhams en 2013.

«Il faut noter que le résultat d’exploitation s’est chiffré à 270 millions de dirhams, marquant une progression de 5,5% par rapport à 2013 grâce à une bonne gestion des couvertures de matières premières et à la maîtrise des charges opérationnelles déployées par Lesieur Cristal. De même, le résultat net est ressorti à 183 millions de dirhams en 2014, en augmentation de 5,3% par rapport à 2013», a souligné, pour sa part, Fatima Zahra El Khlifi, directrice  générale adjointe de Lesieur Cristal.

Dans le volet perspectives, le leader marocain des huiles de table compte bien poursuivre en 2015 la consolidation de ses nouvelles marques et l’amélioration de la distribution de ses produits. «Pour cette année, nous continuerons à innover et diversifier le portefeuille de nos produits, en plus d’optimiser les coûts opérationnels de l’entreprise, avec la recherche des meilleures pratiques au niveau de tous les métiers», s’est projeté M. Oudghiri.

Et de poursuivre : «nous avons également dans le collimateur de renforcer notre ancrage dans l’amont agricole avec la poursuite de la promotion des filières olive et graines oléagineuses, et la volonté de créer de la valeur ajoutée sur tout le territoire, le développement des ventes à l’export et le renforcement de la sécurité au travail de nos collaborateurs».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *