Lesieur Cristal : une action à conserver

Lesieur Cristal : une action à conserver

A quelques jours de l’annonce officielle des résultats financiers de Lesieur Cristal, les analystes de BMCI recommandent de conserver cette action. Pour rappel, Lesieur Cristal, qui souffre de « l’agressivité » de la concurrence, a vu son résultat net consolidé chuter de 26,2 %, passant de 53 millions Dh en 2005 à 39 millions Dh au titre de l’exercice précédent.
«L’année 2006 a été marquée par une poursuite de la pression sur les prix de vente suite à l’agressivité de la concurrence », avait annoncé le management de cette filiale de l’ONA au début du mois d’avril.
Depuis l’année 2004, la concurrence du secteur s’est accentuée avec l’entrée du nouvel opérateur
«Savola Maroc», ce qui a contraint Lesieur Cristal à baisser ses prix réduisant ainsi ses marges.
Ce leader national des corps gras avec une part de marché de 60 % pour les huiles de table en 2006 contre 62,4 % en 2005. Et c’est en analysant le secteur des huiles au Maroc que le flash hebdomadaire de BMCI Bourse recommande de conserver l’action Lesieur Cristal.
«Par les méthodes de l’actualisation des cash-flows futurs et des multiples boursiers, la valorisation de l’action Lesieur Cristal se situe dans la fourchette de 979-1 375 Dh. Compte tenu des difficultés du secteur et dans l’attente de l’annonce des résultats semestriels 2007, nous recommandons de conserver le titre Lesieur Cristal dans les portefeuilles», selon les analystes de BMCI bourse.
Sur le marché des valeurs, Lesieur Cristal a totalisé, au 30 mars dernier, une capitalisation boursière de 2,4 milliards de dirhams, représentant 0,5 % de la capitalisation totale du marché.
À cette date, son cours a réalisé une progression de 25,43 % contre 21,29 % pour le MASI et 21,50 % pour le MADEX, selon la même source qui explique cette « sur-performance par l’amélioration des résultats opérationnels ».
S’agissant des fondamentaux boursiers, le titre Lesieur Cristal a affiché un rendement de dividende de 2,3 % contre 2,4 % pour le marché et un PER de 46,8 contre 31,5 pour le secteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *