Lesieur lance sa nouvelle huile 3G

Lesieur lance sa nouvelle huile 3G

Cette visite, placée sous le thème de «l’excellence opérationnelle au service de l’innovation et du développement», avait pour objectif de faire découvrir les dernières innovations, industrielles et environnementales de l’entreprise.

En effet, les innovations étaient à souhait. Grâce à une écoute permanente du marché, l’entreprise a injecté 5 nouveaux produits en l’espace d’un an.  Le dernier en date, la toute nouvelle huile de table Lesieur 3 Graines que les consommateurs marocains pourront sciemment appeler Lesieur 3G. Cette nouvelle huile combine pour la première fois 3 graines de soja, colza et tournesol, dans une seule huile de table. Elle sera disponible dans les étalages des vendeurs dans les prochains jours et remplacera l’ancienne huile. En outre, bien qu’elle soit plus riche en oméga 3 et oméga 6 et présentant selon les fabricants tous les atouts nutritionnels, le prix lui n’augmentera pas d’un kopeck.

Un peu plus tôt, Lesieur Cristal a lancé aussi HuilOr Duo, Cristal EcoPro, El Kef poudre et Taous gel douche.

Autant d’innovations qui répondent à de nouveaux besoins du consommateur, couronnées par l’obtention du Trophée de l’innovation attribué à la marque El Kef, à l’occasion des récents «Morocco Awards 2015».

Ainsi, depuis 2012, Lesieur Cristal a développé plus de neuf nouveaux produits dont le succès ne s’est pas fait attendre, avec pour rappel la nouvelle huile d’Olive Al Horra, puis les condiments Lesieur ketchup et mayonnaise, suivis d’innovations sur les segments du «personal care» et «home care» avec les produits Taous liquide et El Kef pâte. Cette dynamique d’innovation trouve son explication dans le système mis en place par l’entreprise. Samir Oudghiri, directeur général de Lesieur Cristal, attribue justement cette croissance à la méthode baptisée «TGV de l’innovation».

«Cette méthode est soutenue par une politique d’excellence industrielle, fondée sur un système de management intégré, une démarche d’amélioration continue de l’outil industriel et des processus opérationnels, dans une logique de développement durable», explique-t-il. Sa ligne de raffinage a ainsi été modernisée en 2010, pour un coût total de 81 millions de dirhams, et reste aujourd’hui encore l’une des plus performantes d’Afrique.

De même que ses nouvelles unités de soufflage et d’embouteillage, dotées d’une technologie avancée, permettent une forte augmentation des cadences de production. Enfin, un système de traçabilité entièrement informatisé permet de remonter toute la chaîne de production d’un produit en moins de deux heures, du lot de vente jusqu’aux fournisseurs de la matière première, pour une plus grande sécurité alimentaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *