L’essor du transfert

L’essor du transfert

Aujourd’hui Le Maroc : Quel est le bilan de la présence de Western Union au Maroc?
Khalid Fellahi : Le bilan de Western Union au Maroc est très positif. Nous sommes présents depuis 1995 sur ce marché et grâce à nos partenaires Wafa Cash (1995), Barid El Maghrib (1999) et la Société Générale Marocaine des Banques (2002), nous avons réussi à construire un réseau de près de 1200 agences sur tout le territoire. Durant toutes ces années, Western Union a continué d’avoir une croissance soutenue, de près de 30%, dans un marché croissant à moins de 5%.
Quelle serait alors votre part de marché?
Elle est difficile à définir pour plusieurs raisons. D’abord, en prenant en compte le type de l’opérateur auquel on a recours et puis le type de transfert (MRE, tourisme, …). Je pourrais avancer que globalement, le potentiel de développement et de croissances est encore grand. Au Maroc, nous sommes probablement parmi les trois premiers opérateurs les plus importants en matière de rapatriement de fonds vers le pays au profit de personnes physiques. Notre réussite dans ce domaine a d’ailleurs contribué à la décision de la société mère d’investir dans des structures de support locales. Ainsi, Western Union a décidé depuis fin 2002 d’installer la Direction Régionale pour l’Afrique du Nord à Casablanca.
Quelle est la politique adoptée par Western Union pour l’accueil des MRE ?
Les Marocains résidant à l’étranger constituent une cible naturelle pour Western Union. Notre très forte présence dans les pays d’accueil, en particulier, en Europe mais également en Amérique du Nord et dans les pays du Golfe, font que le choix naturel des Marocains lors de leurs transfert vers le Maroc se dirige souvent vers Western Union. Nous sommes toujours à l’écoute de cette communauté et travaillons à développer des points de services plus proches et plus adaptés à leurs besoins, par exemple, en matière d’horaires. Les MRE rapatrient vers le Maroc plusieurs milliards de dirhams à travers notre réseau. Il est donc impératif d’être à leur écoute et leur rappeler notre présence. Je tiens tout particulièrement à souligner l’opération que nous avons réalisée cet été avec nos partenaires, à travers la distribution de plus de 250,000 guides pratiques aux MRE. En outre, nous continuons à garder le lien avec cette communauté tout au long de l’année grâce à notre émission de télévision Jisr El Mahabba diffusée sur la TVM.
Quel est l’objectif des alliances que Western Union tisse de plus en plus avec plusieurs Banques marocaines ?
Notre alliance avec les banques se base toujours sur des critères de qualité de service et de couverture de réseau. Nous avons également des accords internationaux qui nous mènent naturellement à travailler avec les filiales de ces groupes. Je voudrais néanmoins rappeler que nos partenaires ne sont pas constitués uniquement de banques au Maroc. Je fais allusion, bien sûr, à Barid El Maghrib. Vous savez, en matière de transfert d’argent, les postes sont des partenaires essentiels dans beaucoup de pays, en particulier, du fait de leur couverture étendue des territoires.
Quelle est la stratégie de développement de Western Union, notamment en matière de recrutement, d’emplacement et d’élargissement de son réseau au Maroc ?
Il est clair que le réseau de Western Union au Maroc ne serait pas aussi développé sans ses agents. C’est pour cette raison que nous cherchons toujours à s’allier à des réseaux qui nous permettent d’être plus proche de nos clients, et qui nous garantissent une bonne couverture nationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *