L’euro raffermi face au billet vert

L’euro restait en hausse face au dollar mardi en fin d’après-midi, grâce à une hausse plus forte que prévu des prix à la production en mars en zone euro, dans un marché par ailleurs très volatil en raison de plusieurs jours fériés, en Grande-Bretagne lundi et au Japon mardi.
Vers 16h00 GMT, un euro valait 1,5553 dollar, contre 1,5492 dollar lundi vers 21h00 GMT. La devise européenne était en revanche pratiquement inchangée face au yen, à 162,48 yens pour un euro, contre 162,46 yens lundi soir. Le billet vert perdait du terrain face à la monnaie nipponne, à 104,50 yens pour un dollar, contre 104,86 yens la veille. La monnaie européenne continuait à profiter de chiffres indiquant un regain de l’inflation sur le Vieux Continent: les prix à la production ont augmenté davantage que prévu en mars dans la zone euro, de 0,7% sur un mois comme en février, alors que les analystes avaient anticipé une hausse de seulement 0,5%. «Les dernières données concernant la zone euro continuent de pointer une conjonction inquiétante de fortes pressions inflationnistes et d’un ralentissement de l’activité économique», a commenté Ben May, de Capital Economics. Si l’inflation pointe, la croissance, elle, continue d’inquiéter. L’indice des directeurs d’achats (PMI) du secteur des services a eu beau augmenter plus que prévu en avril, pour atteindre 52 points, profitant de bonnes performances en Allemagne, il s’agit «seulement d’une très modeste accélération de la croissance» dans le secteur des services, et elle reste «historiquement faible», a souligné l’institut NTC Economics, qui publie cet indice. La Banque centrale européenne (BCE) se réunira ce jeudi à Athènes. Nombre d’analystes s’attendent à un statu quo de la BCE, en raison des pressions inflationnistes dans les 15 pays de la zone euro. Néanmoins si la BCE adoptait un ton neutre sur les pressions inflationnistes lors de la conférence de presse suivant la décision, le dollar pourrait continuer de reprendre du terrain à l’euro, prédisaient des analystes. Le dollar avait gagné du terrain la veille, grâce à un bon indicateur: à la grande surprise des analystes, l’activité du secteur des services aux Etats-Unis, évaluée par le groupement national des directeurs des achats des entreprises du secteur (ISM), a rebondi en avril, avec un indice s’établissant à 52%. Selon des analystes, les investisseurs seraient désormais tournés vers le ralentissement économique en Europe plutôt que vers les problèmes de l’économie américaine, pénalisant à moyen terme la monnaie européenne. Parmi les indicateurs attendus par les cambistes, le nombre de demandes hebdomadaires d’allocations chômage en mai aux Etats-Unis doit être publié ce jeudi. La livre britannique baissait face à l’euro, à 78,78 pence pour un euro, mais montait face au dollar, à 1,9744 dollar pour une livre.Le franc suisse gagnait du terrain face à la monnaie unique, à 1,6295 franc pour un euro, et face au dollar, à 1,0477 franc pour un dollar. L’once d’or cotait 880 dollars au fixing du soir contre 853,50 dollars la veille au soir. Le yuan chinois a cloturé en légère hausse à 6,9873 yuans pour un dollar, contre 6,9879 yuans la veille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *