L’Europe de l’Est dans le viseur de l’ONMT

L’Europe de l’Est dans  le viseur de l’ONMT

Ouverture de deux lignes aériennes directes entre le Maroc et la Hongrie

L’ouverture de ces nouvelles routes vise à atteindre un flux de 30.000 touristes hongrois avec pour ambition de doubler cette capacité à l’horizon 2020 et renforcer la connectivité d’Agadir et Marrakech.

Fruit d’un travail de prospection mené par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) depuis 2015 et d’un partenariat signé il y a six mois avec la compagnie aérienne hongroise Wizzair, le vol inaugural de la compagnie Wizzair qui relie Budapest-Agadir a atterri mardi dans l’aéroport Al Massira.

Une cérémonie a été organisée à cette occasion en présence notamment du ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid, du directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), Abderrafie Zouiten, du wali de la région  du Souss-Massa, Ahmed Hajji, du président du Conseil régional, Brahim Hafidi, Miklos Trompler, ambassadeur de la Hongrie au Maroc, et Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat chargée du tourisme.

La veille, la compagnie Raynair desservait pour la première fois Marrakech au départ de la capitale hongroise. Ces deux nouvelles dessertes au départ de Budapest inaugurent des liaisons directes à raison de 4 vols par semaine. L’ouverture de ces nouvelles routes vise à atteindre un flux de 30.000 touristes hongrois avec pour ambition de doubler cette capacité à l’horizon 2020 et renforcer la connectivité d’Agadir et Marrakech avec un nombre de 19.467 sièges entre l’hiver 2017-2018 et l’été 2018. En accompagnement de ces vols, l’ONMT prévoit de renforcer sa présence sur ce marché à travers plusieurs actions d’envergure telles que la participation aux principaux salons touristiques, notamment le Salon Utazas à Budapest en 2018 où le Maroc sera invité d’honneur. Sur le volet communication, un dispositif a été mis en place pour accompagner les deux vols à travers le digital et les RP avec l’organisation de voyages de presse et d’éductours pour les tour-opérateurs et agents de voyages hongrois.

Le 30 octobre 2017, l’ONMT a organisé une soirée marocaine dans la capitale hongroise à laquelle étaient conviés près de 200 participants dont les principaux médias hongrois, tour-opérateurs et agents de voyages, membres de l’association de tour-opérateurs et agences de voyages, plusieurs célébrités hongroises ainsi que des représentants des deux compagnies aériennes low cost Wizzair et Ryanair.

C’est dans ce cadre qu’a été signée une convention de partenariat entre l’ONMT et l’Association des agences de voyages et tour-opérateurs hongrois attestant la tenue de la prochaine assemblée générale de cette association à Marrakech en 2018.

Selon Abderrafie Zouiten, cette liaison vient suite aux discussions entamées avec les opérateurs touristiques pour s’ouvrir sur l’Europe de l’Est et s’est accompagnée par une campagne de communication très forte de l’ONMT tous azimuts, notamment dans le digital et les médias hongrois pour promouvoir la destination Maroc.

«Un vol Casablanca-Budapest est envisagé»

Questions à Miklos Tromplerambassadeur de Hongrie au Maroc

ALM :  Que représente pour vous l’inauguration de cette liaison aérienne directe entre le Maroc et la Hongrie ?

Miklos Trompler : Je pense que l’inauguration de cette ligne représente un excellent résultat que nous avons obtenu aujourd’hui, parce que depuis 2014 quand je suis arrivé au Maroc j’ai été convaincu que pour dynamiser la relation bilatérale entre le Maroc et la Hongrie le tourisme est un levier idéal. Donc grâce à un travail de deux ans avec les différentes parties prenantes, notamment l’Office national marocain du tourisme, le ministère du tourisme, mais aussi toutes les autorités d’Agadir, on a pu arriver à ce moment historique. Je pense que cette ligne va non seulement développer et dynamiser le tourisme entre les deux pays, mais aussi le commerce, les affaires, et les relations culturelles.

Comment peut-on renforcer le positionnement du Maroc sur le marché hongrois ?

Le vol direct est un début, et un départ pour dynamiser davantage cette relation. Pour que la destination Maroc soit plus visible en Hongrie il faut faire des actions concrètes. Avec l’ONMT on est en train d’organiser une visite de tour-opérateurs et journalistes hongrois prochainement au Maroc pour prospecter dans la région de Marrakech, Agadir, Ouarzazate et Errachidia. Il y aura des films documentaires tournés ici au Maroc qui seront projetés en Hongrie, il y aura l’assemblée générale de la Fédération des tour-opérateurs hongrois en 2018 à Marrakech. Il y aura également des semaines culturelles dans les deux pays. D’ailleurs, on est en négociation étroite avec la Royal Air Maroc. Pourquoi ne pas imaginer un vol Casablanca-Budapest. Aujourd’hui ce n’est pas acquis, mais c’est quelque chose qui est envisagé, peut-être d’ici 2018 ou 2019.

Est-ce qu’on pourrait voir prochainement une connexion aérienne directe entre la Hongrie et les provinces du sud du Royaume ?

J’ai discuté personnellement avec les deux compagnies aériennes low cost Wizzair et Rayanair : si l’intérêt déjà par rapport à Agadir et Marrakech persiste et les vols seront toujours complets comme c’était le cas avec le vol inaugural -ce qui est inédit-, elles sont ouvertes pour d’autres destinations comme Laâyoune et Dakhla dans le futur proche.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *