L’événementiel à l’épreuve

Un événement, ça ne s’invente pas. C’est une action de communication qui nécessite toute une réflexion en amont pour assurer son efficacité auprès des publics ciblés. Rares voire exceptionnels sont les événements qui obéissent à ce principe. En tout cas, l’organisation de la deuxième édition des Assises Nationales du Tourisme le week-end dernier à Marrakech constitue une rupture en matière de conseil en événementiel, aussi bien au niveau de la conception que de la réalisation elle même. Du moins, en ce qui concerne la partie relative au déroulement des travaux. A ce propos, les concepteurs de cet événement à savoir les équipes de Saga et de LTB (fusion entre les deux agences Team Direct et Breifing) ainsi que Stream média (spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication) ont gagné leur pari. «Il fallait assurer une rupture sans pour autant aller trop loin.
Il était nécessaire de s’inscrire dans une démarche moderne selon le concept du talk-show», avance d’emblée Pascal Aurenche, Directeur général du groupe et responsable de la stratégie et du développement. Il faut reconnaître que les auteurs ont mis les bouchées doubles pour que le déroulement des travaux de la journée soit des plus attrayants possible. D’autant plus qu’il s’agit d’aborder un secteur où la dimension humaine est fortement présente. «Pour nous, l’événement devait exprimer l’esprit de transparence et de clarté qui règne chez les pouvoirs publics et les professionnels», souligne M. Aurenche. Et de poursuivre qu’il fallait assurer une configuration permettant à l’assistance de ne pas s’ennuyer». Ce pari a été gagné. En effet, les interventions des participants ont été amblées sous plusieurs formes allant du discours aux entretiens types.
A ce propos, il faut saluer le travail entrepris par l’animateur de la journée, Thami Ghorfi sur lequel reposait la responsabilité de gérer les débats. Un coup de chapeau aussi pour Stream média qui a exécuté le programme (site Internet, CD Rom, son, image, générique, etc). Pour son patron Mustapha Mellouk, «le succès de cette manifestation repose sur le travail de fond entrepris par l’ensemble des acteurs». Tout ce travail a nécessité un mois de préparation. Une chose est sûre: intervenants et participants (1700 personnes) ont été agréablement surpris par le concept qui a prévalu dans l’organisation de cet événement.
Une preuve que les agences de communication locale disposent des compétences nécessaires pour développer des idées qui marchent et qui en plus, les exécutent de manière professionnelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *