Liaison fixe à travers le détroit

Le comite mixte maroco-espagnol pour la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar devait tenir, lundi à Madrid, sa 39ème réunion, quelques semaines après le début d’actualisation des études sur le tunnel sous la mer qui doit relier le Maroc et l’Espagne, apprend-on dans la capitale espagnole. La Société nationale des études du détroit (SNED) et la Société espagnole pour les études de la liaison fixe à travers Gibraltar (SECEGSA) tiennent des réunions périodiques au Maroc et en Espagne pour assurer le suivi, la coordination et la supervision de toutes les actions engagées par les deux partenaires. La dernière décision en date remonte à début octobre dernier lorsque les deux sociétés ont chargé un Consortium international de quatre entreprises d’actualiser les études, effectuées en 1996, sur la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar.
Ce groupe d’entreprises adjudicatrices est conduit par l’espagnole Typsa et composé de la marocaine Igema, de l’italienne Geodata et du célèbre bureau d’études suisse Giovanni Lombardi. L’objet de la présente étude technique est de faire une estimation du coût de réalisation de la liaison fixe, avait déclaré à la MAP un responsable de SECEGSA, Francisco Roca, qui pilote le projet du côté espagnol. Ces études sur la liaison fixe Europe-Afrique à travers le détroit sont entreprises sous l’égide du comité mixte, une instance créée par les gouvernements des deux pays en vertu des dispositions de l’accord de coopération scientifique et technique signé entre le Maroc et l’Espagne en 1980 et l’accord additionnel signé en 1989.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *