Libéralisation des hydrocarbures : L’Etat aura les prix sous la loupe

Libéralisation des hydrocarbures : L’Etat aura les prix sous la loupe

L'Etat restera garant de l'approvisionnement du marché des hydrocarbures à tous les niveaux de la chaine sur tout le territoire national, tout en ayant les prix sous la loupe. C’est ce qu’a assuré Abdelkader Amara, ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de

l'Environnement à la veille de la libéralisation du marché des hydrocarbures prévue à partir du 1er décembre.

A cet effet, le ministre a noté que les amendements qui vont être introduit sur la loi des hydrocarbures du dahir 1973 vont permettre à son département d'être en mesure de contrôler l'approvisionnent afin que chaque consommateur peut être servi quand il se rendra à une station de service.

Pour éviter toute concurrence déloyale qui pourrait s'instaurer, le gouvernement va se baser sur la loi sur la concurrence et la liberté des prix comme étant le cadre légal pour éviter ce genre de pratique.

«Par cette libéralisation des prix, le marché reviendra à sa situation normale qui va permettre des ajustements de plusieurs mécanismes et comportements, même du citoyen qui va bénéficier des baisses et doit gérer les hausses», a expliqué M. Amara.

Il a noté également que cette décision va soulager les finances publiques du lourd fardeau des subventions publiques, afin de diriger cette manne vers les secteurs sociaux éducation santé.
 

De leur côté, les professionnels estiment qu’ils se sont bien préparés pour suivre le mouvement de la libéralisation du marché des hydrocarbures. Selon Adil Ziadi,  président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), toutes les mesures et dispositions nécessaires à la réussite de cette transition ont été prises par les professionnels.

«Changement des systèmes d'information, installation de pancartes électroniques d'affichage des prix et amélioration des infrastructures sont les principales préoccupations des sociétés marocaines de distribution», a précisé M. Ziadi.

Le responsable a souligné que les sociétés ont réalisé des investissements pour le changement automatique des prix à distance au niveau des 2.000 stations de service opérant au Maroc, permettant, ainsi, au client de connaitre le prix.

Ainsi suite à cette libéralisation du marché, les tarifs seront déterminés en fonction de la loi de l'offre et de la demande et dépendront dorénavant des cours internationaux et de la fluctuation du dollar. Dans ce sens, le président du GPM note que toute entente est strictement interdite par la loi.

Autre avantage relevé, à compter du 1er décembre 2015, le gasoil 10 ppm sera vendu sur le territoire et le 50 ppm devra donc disparaître des pompes marocaines.

Une disposition qui permettra de mieux respecter les normes internationales en matière de qualité des produits et qui devrait avoir des impacts positifs sur l'environnement.

Sur un autre registre, M. Ziadi a affirmé que le niveau d'approvisionnement dépasse 30 jours de stock au niveau national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *