L’importance du foncier agricole soulignée par les ingénieurs géomètres

L’importance du foncier agricole soulignée  par les ingénieurs géomètres

Levier de l’investissement agricole et du développement socio-économique

La stratégie agricole a adopté une batterie de mesures pour la mobilisation et la valorisation du foncier agricole, faisant ainsi face aux nombreuses contraintes structurelles du foncier agricole.

Le foncier agricole a été au cœur de la 8ème édition de la journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe. Cette manifestation, organisée par l’Ordre national de l’ingénieur géomètre topographe (ONGIT), s’est articulée autour de la valorisation du foncier au service de l’agriculture et du développement rural. L’occasion étant de rappeler l’intérêt accordé à ce foncier en tant que levier stratégique de développement socio-économique du pays.

Dans son discours adressé aux participants, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a rappelé le rôle du Plan Maroc Vert dans la mobilisation du foncier agricole en tant que levier de la promotion de l’investissement agricole. En effet, la stratégie agricole a adopté une batterie de mesures pour la mobilisation et la valorisation du foncier agricole, faisant ainsi face aux nombreuses contraintes structurelles du foncier agricole. «Les fondamentaux du Plan Maroc Vert, ce chantier de règne sont, aujourd’hui, solides pour propulser l’agriculture marocaine dans une nouvelle ère de progrès conformément à la vision de SM le Roi, et en application de Ses Hautes orientations, pour la transformation de l’agriculture marocaine en l’inscrivant dans une dynamique de progrès continu, établissant ainsi, les assises d’un nouvel ordre agraire», souligne le ministre dans une allocution lue en son nom par Mohamed Sadiki, secrétaire général du ministère.

Et de poursuivre que «l’agriculture marocaine a résolument emprunté un chemin de développement irréversible, comme le montrent la croissance de la production des principales filières et les volumes d’investissement mobilisés tant des investisseurs locaux que des partenaires internationaux et bailleurs de fonds, confiants en l’avenir du secteur et qui misent sur les territoires et les produits du Maroc». En effet, le PIB agricole s’est consolidé, grâce au PMV, de plus de 60% impactant positivement l’économie nationale.

Le ministre a par ailleurs rappelé que la mobilisation du foncier agricole se trouve confrontée à diverses contraintes. Citons dans ce sens le morcellement excessif des terres induisant l’exiguïté des exploitations agricoles (70% ont moins de 5 hectares), l’extension de l’indivision (45% des exploitations sont dans l’indivision) ou encore la multiplicité des statuts fonciers. Du côté des ingénieurs topographes, la question du foncier agricole est d’une importance cruciale. «Le foncier est l’un des facteurs essentiels de développement économique et social. Il représente l’atout central de toute politique sectorielle rationnelle. Et nous en conviendrons tous, le système de gouvernance foncière de notre pays, qui a atteint ses limites, bénéficie aujourd’hui d’une nouvelle dynamique, grâce aux actions volontaristes déployées par le ministère de l’agriculture et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie», souligne à cet effet Khalid Yousfi, président de l’ONIGT. La journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe est également une étape d’évaluation des avancées atteintes dans ce sens. Karim Tajmouati, directeur général de l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie, dresse un bilan satisfaisant. «A ce titre, avec le concours des IGT du secteur privé et les efforts déployés par l’ensemble du personnel de l’agence, les réalisations en matière de l’immatriculation foncière ont été satisfaisantes et ont connu une croissance significative», précise-t-il. M.Tajmouati a, à cet effet, dévoilé trois chiffres révélateurs. Citons en premier la hausse de 18% des plans cadastraux ayant atteint en 2018 un total de 168.000 plans. Le directeur général de l’ANCFCC relève également la création de 230.000 titres fonciers, et ce suite aux opérations de morcellement et de division. Ils se sont ainsi appréciés de 6% par rapport à 2017. Notons que 130.000 titres fonciers ont été produits dans le monde rural en 2018 marquant ainsi une hausse de 13% par rapport à 2017 et de 97% par rapport à 2015.

Notons que la 8ème édition de la journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe coïncide cette année avec le 25ème anniversaire de l’ONIGT. Depuis sa création, outre l’encadrement et la promotion de la profession, l’ONIGT a consacré une part importante de son énergie à la sensibilisation à l’acuité du foncier agricole, à sa dimension fondatrice des équilibres microéconomiques, à son rôle social stabilisateur et à son impact certain sur le développement humain durable du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *