L’Inde, capitale du tourisme mondial

"L’Inde, pays d’accueil du 5ème forum du Conseil mondial du tourisme et du voyage (WTTC), association basée à Londres, est, avec la Chine, le pays qui a le plus grand potentiel touristique dans le monde", a souligné le président du WTTC, Jean-Claude Baumgarten.
La croissance annuelle du tourisme est de 8,9 % pour la Chine, de 8,7 % pour l’Inde et les deux pays déploient de grands efforts aussi bien dans le tourisme réceptif que vers l’étranger. A l’horizon 2020, la Chine devrait être la première destination mondiale devant la France
La Chine, venue en force au forum qui s’achevait samedi soir après deux jours de débats, a annoncé la signature d’un accord entre le WTTC et le département Tourisme de la Fédération chinoise du commerce et de l’industrie. "Un accord important, a souligné M. Baumgarten car il implique que Pékin fasse davantage pour promouvoir l’entreprise privée".
Selon un économiste britannique, Roger Bootle, "les pays émergents peu à peu vont prendre leur place dans la vie économique mondiale. Leur développement n’est pas une menace. Il est une chance et va profiter aux pays riches. Et le tourisme aura une grande part dans cette richesse".
Le WTTC qui compte 96 membres représentant les chefs d’entreprises du transport et du tourisme mondial, estime que le tourisme mondial devrait atteindre en valeur 6.201 milliards de dollars en 2005 (plus de 10 % du PIB mondial) et près de 10.700 milliards en 2015. En termes d’emplois, il atteindrait 221 millions d’emplois en 2005, soit 2,8 % de l’emploi mondial selon le WTTC et devrait, en 2015, approcher 270 millions. Selon le WTTC, le poids du tourisme n’est pas assez reconnu dans l’économie mondiale par les gouvernements. L’impact de la hausse du pétrole a été relativisé par plus de 400 participants qui ont estimé qu’il était "moins grave que les crises précédentes" et que "le monde, économiquement plus sain, peut aujourd’hui affronter cette crise". Cependant, pour M. Baumgarten, "il ne faut pas dépasser un certain seuil". En termes d’innovations, technologiques ou de produits, les pays ont estimé que tout voyageur veut vivre une "expérience unique" et que celle-ci peut être multiple.
Ainsi Eric Anderson, président de Space Adventures, qui a lancé les voyages dans l’espace pour milliardaires aux Etats-Unis, s’est dit "très optimiste pour que de plus en plus de personnes aient accès à ce type de voyages" mais "la société de rêve" peut aussi être beaucoup plus proche.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *