L’india Palace souffle sa première bougie

L’india Palace souffle sa première bougie

Le cadre évoque la route des épices. La décoration, sur le thème du bois, renvoie aux Indes. Cas de ces tabourets sous forme de tambours que l’on retrouve devant le bar, de ce paon surdimensionné qui surprend le visiteur, formant un tout avec le mur, de ces tableaux et objets d’art en vente. Ou encore, de ces colonnades en marbre, ainsi que ces somptueux fauteuils dans le salon indien aménagé tout à l’intérieur.
Premier restaurant indien à Casablanca, l’India Palace n’a pas lésiné sur les moyens pour gagner sa place dans le petit conglomérat des bonnes adresses qui font fureur à Casablanca.
Comme l’explique le gérant, Harjani Mudho, fier de son rôle d’ambassadeur de la gastronomie du pays de Mahatma Ghandi :«La démarche de l’India Palace est avant tout d’ordre promotionnel. Tout le monde parle de la cuisine chinoise, il est temps de découvrir les spécialités de l’Inde». «Ma devise est simple, c’est la qualité. Le client doit sortir de ce restaurant content avec l’envie d’y revenir », ajoute M. Mudho, qui prend lui-même les commandes, conseille les clients sur leurs choix. Le tout avec tact et avec cette distance nécessaire qui permet au client de manger sans pression. La cuisine indienne est d’une diversité impressionnante. L’on note ainsi onze variétés de pains.
Au chapitre des boissons, une carte bien fournie avec des vins marocains et indiens. Présence aussi de la bière indienne, le Cobra. Côté cuisine, plusieurs options, entre “le pimenté, mi-pimenté”.  Le restaurant réserve une carte entière pour les végétariens.
On retrouve dans la plupart des recettes : de l’agneau, du poulet, des crevettes, du poisson et des légumes. Pour les entrées, une variété de soupes et de salades dont le fameux “mix tandori Platter”.
Notons que la plupart des mets, y compris le pain au fromage, sont cuits dans le “Tandori”, un four qui est à la gastronomie indienne ce que le “Tagine” et à la marocaine. De même, le riz traditionnel (Basmati) est cuit de façon traditionnelle.
Le personnel, marocain dans son ensemble, à l’exception du chef de cuisine indien, est habillé à la traditionnelle. Tout d’ailleurs comme le portier qui porte le fameux turban, rappelant l’un des épisodes du célèbre roman de Jules Verne (Le tour du monde en 80 jours).
La clientèle du restaurant se compose de Marocains, d’Américains, d’Espagnols, de ressortissants du Golfe…Construit sur deux niveaux, le restaurant se compose d’une partie centrale, d’un salon indien et d’un balcon. Le tout pour 170 couverts. Les prix sont abordables.
En semaine, du lundi au vendredi, le menu du jour, à midi, est offert à 120 dirhams avec une consommation de vin.
Pour les samedis et dimanches, il y a un buffet à 150 dirhams qui permet au client de faire le tour d’une offre variée d’entrées, de “plats de résistance” et de desserts. Une offre spéciale concerne les groupes et les entreprises.
L’ambiance générale du restaurant, spirituelle et propice au dépaysement, est noyée dans une musique indienne douce et discrète. Les mélomanes reconnaîtront sans peine les compositions de Ravi Shankar. L’India Palace, qui vient de souffler sa première bougie, espère aborder sa deuxième année d’activité avec des compositions artistiques venues directement du terroir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *