L’indice du coût de la vie en hausse

L’année 2002 a connu une hausse de 0,2% en matière de l’indice du coût de la vie (ICV), en comparaison avec le taux du mois de décembre de l’année précédente. C’est ce qu’indique le dernier bulletin d’information de la direction de la statistique. Il faut dire que l’inflation a été contenue au cours des dix premiers mois de l’année 2001. En effet, son taux de progression est demeuré inférieur à 2%.
A ce niveau, selon les conjoncturistes du centre marocain de conjoncture, les produits qui ont entraîné la hausse des prix consistent principalement en les frais de transport, d’habitation et des soins médicaux. En les chiffrant, il se trouve que ces évolutions se situent entre 1,2% et 3%. Entre 1985 et 1998, la part des frais d’habitation et des dépenses d’énergie, qui comprennent le loyer, l’entretien du logement, l’eau et l’électricité, avait stagné. Cette situation touchait autant le monde rural qu’urbain, dont le taux était respectivement de 16% et de 23%. Toujours selon la même source, en 1991, cette part a enregistré une diminution de 18,5% dans les villes et 15,4% dans les campagnes. Les conjoncturistes apportent une autre précision et annoncent que : « la part du poste de dépenses d’habitation se réduit dans le cas du nombre élevé des membres du ménage ».
Pour sa part, la direction de la statistique adhère aux mêmes explications. Elle pose que cette progression provient essentiellement des produits non alimentaires dont l’indice a augmenté de 0,3%. L’indice des produits alimentaires a progressé de seulement 0,1%, précise-t-on. Ce qui est également la position du centre marocain de conjoncture, qui souligne que : « les autres rubriques au contraire, ont eu un effet opposé puisque leurs prix ont été orientés à la baisse.»
La direction de la statistique n’occulte pas ainsi les faibles variations des autres groupes de produits. Ces derniers se sont inscrits dans l’exception et enregistrent des hausses respectivement de 0,3% et de 0,6%. Par ailleurs, le bulletin de la statistique, relève une augmentation de l’indice du coût de la vie de 2,1% pour le mois de janvier de cette année, par rapport à la même période de l’année 2001. A la lumière des indices mensuels par ville, il est à noter que les variations vont de 0,4% pour Fès et Laâyoune à 0,8% pour la ville de Kénitra.
En plus, les variations inter-annuelles par villes durant le mois de janvier de l’année en cours, affichent un certain éparpillement quant aux différents taux. Aussi, la même source indique que les taux d’accroissement les plus positifs, ont été signalés à Tétouan (+4,1%), Agadir (+3,6%), Oujda (+3,2%), Tanger (+2,7%) et Meknès (+2,6%). A signaler également que c’est la région nord du pays qui enregistre les taux les plus intéressants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *