L’industrie poursuit son redressement

L’industrie poursuit son redressement

Après la stagnation de février, c’est meilleur qu’attendu puisque 18 économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à une progression de 0,3% en mars, l’estimation la plus haute étant de 0,8%. La production manufacturière, c’est-à-dire hors énergie, a augmenté de son côté de 0,8% en mars (après +0,3% en février) et de 0,7% sur l’ensemble du trimestre, un chiffre plutôt encourageant pour le produit intérieur brut de la période janvier-mars dont la première estimation sera publiée mercredi. «Ce n’est pas extraordinaire mais cela confirme la reprise de l’activité industrielle», indique Cyril Blesson, responsable de la recherche économique chez Seeds Finance. «Depuis les points bas atteints en mars 2009 on est en reprise de 4,7% mais on reste à 11,4% en-dessous des niveaux qui prévalaient avant la crise à l’automne 2008. La reprise de l’activité n’est pas encore suffisamment forte pour justifier une reprise très dynamique de l’investissement des entreprises». En ajoutant l’énergie, dont l’activité a été dynamique au premier trimestre du fait des conditions climatiques, la production industrielle d’ensemble a progressé de 1,0% sur les trois premiers mois de l’année. L’Allemagne avait annoncé vendredi un bond de 4% de sa production industrielle en mars, avec une hausse de 3,4% de la production manufacturière. «Les chiffres du mois de mars (en France) confirment les données des enquêtes de conjoncture qui signalaient une poursuite d’une amélioration dans l’industrie, du fait simplement que la croissance reste relativement forte dans le reste du monde et en particulier en Asie», remarque Olivier Bizimana.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *