L’Initiative Greco fait son entrée au Maroc

L’Initiative Greco  fait son entrée au Maroc

La production propre et la compétitivité verte, tels sont les intérêts de l’Initiative Greco (Green Competitiveness). Les finalités de ce projet, initié par le Centre d’activités régionales pour la production propre (CAR/PP), ont été présentées, mardi 14 avril, à Casablanca, à l’occasion du lancement de ladite initiative au Maroc. L’objectif étant d’intégrer les défis environnementaux dans le secteur de l’entreprise, et par conséquent d’augmenter la compétitivité des entreprises ainsi que les bénéfices financiers et environnementaux. De ce contexte, l’environnement devient une partie intégrante de la stratégie compétitive des sociétés. Il est question de stratégies «gagnant-gagnant» qui s’axent sur une production plus propre. L’anticipation et l’encouragement de la proactivité en sont les mots clés. L’apport suscité par cette initiative sur le plan national se concrétise, aujourd’hui même, par la signature d’un mémorandum d’entente entre le CAR/PP, le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Afin de mettre en œuvre ce mémorandum, le CAR/PP, membre stratégique d’Initiative Greco,  procède également à la signature de l’accord de partenariat avec le Centre marocain de production propre (CMPP). À cette occasion, Said Mouline, président de la commission environnement de la CGEM, a souligné que «la mise en place de cette initiative au Maroc est une approche indispensable et rentable. Elle a un impact positif qui se reflétera sur le plan environnemental, économique et social». Ainsi l’introduction de ladite initiative consolide la relation entre l’économie et l’environnement. L’Initiative Gréco tend à fournir essentiellement aux PME l’assistance et les ressources financières adéquates pour mettre en application les meilleures techniques de dépollution conformes à leur situation, de calculer la rentabilité des projets et d’évaluer le bénéfice environnemental obtenu.
À noter que Greco  est une initiative méditerranéenne annoncée lors de la quinzième conférence des parties à la convention de Barcelone qui s’est tenue en janvier 2008 en Espagne. Elle s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour la Méditerranée (PAM) promu par le programme des Nations Unies pour l’environnement. Selon le rapport du CAR/PP, 100 cas pratiques mis en œuvre au sein d’entreprises industrielles, sont notables dans le bassin méditerranéen. Ce rapport regroupe 176 actions de production plus propres (PPP) qui présentent des bénéfices annuels de plus de 14 millions d’euros pour les entreprises les ayant adoptées et mises en place. Le rapport Greco relate que d’importants bénéfices financiers et environnementaux ont été mesurés à partir d’investissements modestes. L’usage de matières premières alternatives, le recyclage des gaz et de la chaleur ainsi que l’économie d’énergie figurent parmi l’ensemble des techniques assurant la rentabilité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *