L’initiative Wessal Capital et le Fonds marocain de développement touristique à l’honneur à Londres

L’initiative Wessal Capital et le Fonds marocain de développement touristique  à l’honneur à Londres

Enième récompense pour le marché financier marocain. Le Royaume ne cesse de cumuler les consécrations à l’échelle internationale. La nouvelle distinction nous parvient de Londres consacrant ainsi deux investissements de taille. La célèbre revue financière World Finance, qui a porté son choix sur le Maroc, décerne au Royaume deux prix d’excellence.

Il s’agit du prix de la transaction sociale de l’année qui a été attribué à l’Initiative Wessal Capital ainsi que des prix de la transaction du Fonds souverain 2014 accordé au Fonds marocain de développement touristique (FMDT). Les distinctions ont été remises mercredi à Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, et ce en marge de la conférence sur les investissements au Maroc, tenue au siège de la Mansion House à Londres.

Le World Finance vient donc récompenser le leadership du Maroc en tant que plate-forme d’investissement à rayonnement international.
Il s’agit, en effet, d’une reconnaissance internationale aux efforts de développement engagés sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les récompenses mettent, donc, en relief «les techniques financières de pointe utilisées lors de la conclusion de la transaction entre Wessal Capital et le Public Investment Fund d’Arabie Saoudite, illustrant ainsi la capacité institutionnelle du secteur public démontrée par le FMDT, conjuguée à une politique novatrice du Maroc pour attirer des investissements étrangers». Les distinctions viennent également saluer l’effort du Maroc dans la régénération urbaine et la transformation infrastructurelle apportées à la médina de Casablanca.

La participation de Mohamed Boussaid à la conférence sur les investissements au Maroc fut une occasion de détailler la vision du Souverain pour le renforcement de la coopération en Afrique. Le ministre de l’économie et des finances a, dans ce sens, souligné la dynamique qui anime les deux Royaumes, notamment sur le plan financier. Ces ambitions, couronnées par un nouveau partenariat entre la place londonienne et Maroclear , illustrent la maturité atteinte par le secteur financier marocain.

Mohamed Boussaid s’est, par ailleurs, entretenu avec le Chancelier de l’Echiquier britannique, Georges Osborne. La rencontre a porté sur les modalités de renforcement des relations de coopération entre les deux pays. Une demande qui a reçu un accueil favorable de la part du responsable britannique qui a réitéré la détermination de son pays à œuvrer conjointement avec le Maroc sur des projets concrets, notamment dans des secteurs clés tels que l’éducation, les infrastructures et le renforcement de la recherche dans les domaines du développement.

Londres au service du marché financier national

Xavier Rolet
Président exécutif de LSEG

 

Le Maroc et Londres renforcent leur partenariat financier. La Bourse de Londres (LSEG) et Maroclear ont scellé dans ce sens un partenariat visant à élargir les services offerts par LSEG aux affiliés du marché financier marocain. Ainsi, la place casablancaise sera connectée à tous les marchés financiers européens dont celui de Londres.

«L’élargissement des services financiers offerts au Maroc conduira à coup sûr au renforcement des relations économiques entre le Royaume, l’Europe et l’Afrique», a indiqué dans ce sens Xavier Rolet, président exécutif de LSEG. Pour sa part, Fethia Bennis, présidente-directrice générale de Marocclear, a souligné que l’accord conclu consiste à apporter de nouveaux services aux affiliés de Maroclear tout en permettant d’asseoir une transparence totale et une meilleure communication sur le marché de gré à gré.

L’accord permettra donc au Maroc d’accéder aux infrastructures des marchés européens des valeurs mobilières et de régler les transactions transfrontalières en Europe, notamment à travers de l’accès au Target2 Securities (T2S). Il s’agit d’une plate-forme technique à laquelle les dépositaires centraux des titres confient la gestion de leur activité de règlement-livraison de titres en monnaie banque centrale et selon des modalités.

Rappelons que cet accord fait suite à la convention conclue en juin dernier entre LSEG et la Bourse de Casablanca, mettant en place un partenariat stratégique visant le positionnement du marché financier casablancais comme hub de la finance en Afrique.

Selon Clive Anderton, ambassadeur britannique à Rabat: Le Maroc, une exception dans la région
 

«Le Maroc et la Grande-Bretagne ont franchi durant les dernières années d’importants pas vers le renforcement de leurs échanges économiques et commerciaux», c’est en ces termes que Clive Anderton, ambassadeur britannique au Maroc, qualifie les relations entre les deux Royaumes. Dans une déclaration accordée à la MAP, M. Anderton a qualifié le Maroc d’exception dans la région soulignant ainsi sa stabilité politique et financière.

De par ces atouts, le Maroc et la Grande-Bretagne s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mieux faire connaître les opportunités qui s’offrent pour le renforcement des relations et des échanges économiques entre les deux parties. L’ambassadeur britannique a indiqué que les communautés d’affaires des deux pays sont conscientes des opportunités offertes. Le diplomate a, par ailleurs, confié que le Maroc et la Grande-Bretagne s’activent à mettre leurs relations en phase avec les défis du 21ème siècle à travers un approfondissement de la coopération dans le domaine des investissements et du commerce.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *