L’IST de Tanger s’investit dans l’aérien

ALM : Lors des assises d’Agadir, le gouvernement a annoncé un échéancier pour la libéralisation de l’aérien fin 2003. Dans quelle mesure cette décision aura un impact sur la formation professionnelle liée au transport aérien?
Souad Hassoune : D’emblée, la décision de la libéralisation de l’espace aérien telle qu’elle a été annoncée lors de la rencontre le 14 février dernier à Agadir constitue un tournant dans la mise en oeuvre de la stratégie 2010 pour le développement touristique du Royaume. L’initiative d’ouverture de l’espace aérien entraînera certainement une croissance de la demande pour le recrutement de ressources qualifiées. Il s’agit d’une opportunité pour valoriser les compétences des lauréats de notre Institut qui forme annuellement pour la seule spécialité de technique de vente 90 étudiants. Cette valorisation ne se limite pas seulement à notre organisme, elle touchera l’ensemble des intervenants de la formation professionnelle dans le domaine touristique.
Quelles sont les formations dispensées par votre Institut et qui sont directement liées au secteur de l’aérien ?
Depuis deux ans, nous avons pu conclure un accord de partenariat avec Amadeus Maroc. En vertu de cette convention, nous sommes actuellement en mesure de former nos lauréats sur ce système international de réservation. D’ailleurs, nous disposons d’une agence de voyage au sein de notre centre de formation qui permet aux étudiants d’effectuer des opérations simulées de réservations directement sur ce système. A titre indicatif, la base de données d’Amadeus contient l’information de la disponibilité pour plus de 480 compagnies aériennes dans le monde, près de 322 chaînes d’hôtels et 47 entreprises de location de voitures.
Le système Amadeus n’est pas une agence de voyages, c’et un organisme international qui fournit seulement la technologie pour que les agences de voyages ou les compagnies aériennes puissent offrir un service efficace de réservation en ligne.
Comment comptez-vous développer vos cursus de formation pour les adapter aux demandes des opérateurs aériens et des agences de voyage notamment pour les métiers liés à la réservation en ligne via Internet ?
Certes, plusieurs compagnies aériennes recourent de plus en plus à la réservation en ligne sur internet. En principe, à l’instar de l’accord conclu avec Amadeus, l’Institut supérieur de tourisme de Tanger veillera à répondre à la demande des professionnels opérant dans le secteur de l’aérien. Nous serons appelés au futur à nous associer à des entreprises pour former nos lauréats sur ces métiers. Je suis convaincu que dans les métiers du tourisme, ce qui compte ce n’est pas le niveau des connaissances, mais plutôt le niveau des compétences. Autrement dit, nos lauréats seront amenés à s’adapter aux exigences et à l’évolution de la demande des professionnels de l’aérien et du tourisme en général. Cette aptitude d’adaptation sera leur ticket d’entrée pour intégrer la vie active.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *