Litiges internationaux: Le Maroc, centre d’arbitrage régional ?

Litiges internationaux: Le Maroc, centre d’arbitrage régional ?

En témoigne la 2ème édition du cycle annuel de conférences «Casablanca Arbitration Days»,  qui a été marquée cette année par l’intervention d’un invité de marque, qui a confirmé les efforts intenses du Royaume en matière d’arbitrage.

David Rivkin, président de l’Association internationale des Barreaux (International Bar Association) a en effet clôturé samedi les travaux de cet événement organisé conjointement par Casablanca Finance City Authority (CFCA) et le Casablanca international mediation and arbitration center (CIMAC). Intervenant devant un parterre d’experts internationaux réunis à Casablanca, Rivkin a exprimé sa conviction que  le Maroc est en passe de devenir un véritable centre régional d’arbitrage, soulignant que «des efforts sont faits en ce sens pour réformer et mettre à jour la législation marocaine en matière d’arbitrage».

Tout en rappelant l’importance de répondre aux attentes internationales en matière d’arbitrage, Rivkin a relevé le principal challenge que le Maroc devra surmonter : «la nécessité de développer une culture de l’arbitrage basée sur une législation claire et des procédures rapides».
La croissance soutenue de l’investissement sur le continent constitue, selon lui, une opportunité pour le Maroc et pour l’Afrique afin de répondre à une demande de plus en plus accrue en matière de règlements des litiges.

Rappelant la position stratégique du Royaume pour occuper ce rôle, Rivkin s’est dit «très confiant quant aux délais d’exécution des réformes en cours».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *