L’OCP accroche le marché pakistanais

L’OCP accroche le marché pakistanais

Un pas de plus dans la stratégie d’accroissement de la valeur ajoutée et de sécurisation des débouchés du premier groupe public marocain, le Groupe Office chérifien des Phosphates (OCP). Deux accords relatifs à la réalisation d’une usine d’acide phosphorique à Jorf Lasfar, pour un investissement de 2 milliards de DH, dans le cadre d’un partenariat entre le Groupe et le Groupe pakistanais, Fauji, ont été signés.
L’accord, portant création de la société « Pakistan Maroc Phosphore S.A. » dans le cadre d’une joint-venture (50/50) entre le Groupe OCP et le Groupe Fauji, a été signé par Mourad Chérif, directeur général de l’OCP et le Lieutenenat général Syed Muhammad Amjad, président du Groupe Fauji.
”Fauji Foundation » est une holding créée au moment de la partition en 1947, dans le but de fructifier les fonds des Caisses de retraite des militaires et venir en aide à leurs familles, à travers des oeuvres charitables.
Fauji Foundation, avec un chiffre d’affaires d’environ 800 millions de dollars US, est le plus grand trust au Pakistan opérant aujourd’hui aussi bien dans les domaines médical et éducatif (hôpitaux, écoles) que dans l’industrie du sucre, du gaz, de l’énergie électrique, du ciment, des technologies de l’information et des finances. Le Groupe Fauji possède l’unique usine d’engrais, «DAP» (Diammonium Phosphate), au Pakistan, fournissant plus du tiers de la consommation pakistanaise de cet engrais. L’accord d’actionnaires, le 14 septembre, fait suite à l’accord de partenariat conclu entre les deux parties le 26 juillet 2004 à Islamabad.
Cet accord définit les conditions et les modalités de fonctionnement de la nouvelle société, dotée d’un capital social de 800 millions de DH. Une convention d’investissement, portant sur un montant global de 2,03 milliards de DH, a été signée, par la même occasion, entre le gouvernement et la nouvelle entité « Pakistan Maroc Phosphore S.A ». Cet investissement est relatif à la création d’une usine d’acide phosphorique, prévue pour fin 2006, avec une capacité de 375.000 tonnes, qui permettra de fournir la totalité des besoins en acide phosphorique de l’usine d’engrais DAP du Groupe Fauji au Pakistan. « Cet investissement n’a bénéficié d’aucune exonération spécifique. Il s’inscrit dans le cadre des dispositions de l’article 7.1 de la loi des Finances 12-1998 », a précisé Mourad Cherif, lors de la conférence de presse.
Grâce à cet investissement industriel, le Groupe OCP poursuit sa politique d’accroissement de la valeur ajoutée et de sécurisation des débouchés, répondant par la même occasion à l’augmentation de la demande d’engrais dans les zones à fort potentiel de consommation de fertilisants en Asie.
« Cette convention aura des répercussions positives sur les plans économique et social, étant donné qu’elle permettra d’accroître de 25% la capacité de production de Jorf Lasfar, ajoutant que 40% des investissements prévus seront réalisés par des entreprises marocaines », précise Mourad Chérif. Il a estimé que ce nouveau partenariat industriel inaugurera une nouvelle ère dans les relations entre les groupes OCP et Fauji, précisant que ce projet permettra de satisfaire 40% des besoins du Pakistan en engrais.
Pour sa part, le lieutenant général Amjad s’est félicité du dynamisme des équipes des deux groupes qui a permis l’aboutissement de ces projets en un temps relativement court. Il a, par ailleurs, exprimé le souhait de voir ce projet de partenariat se transformer en catalyseur pour d’autres projets dans plusieurs domaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *