L’ODEP externalise sa caisse de retraite

Après l’ONCF et la Régie des Tabacs, s’est désormais le tour de l’Office D’Exploitation des Ports (ODEP) d’extérnaliser sa caisse de retraite. Le jeudi 24 juillet 2003 à Rabat, a vu la signature des conventions officialisant le transfert de la caisse interne de retraite de l’ODEP vers le Régime Collectif d’Allocation de retraite (RCAR). La cérémonie de signature a été présidée par Mustapha Bakkoury, directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) et Mustapha Barroug, directeur général de l’ODEP. Les termes de cette convention stipulent que les agents de l’ODEP seront affiliés au régime général et complémentaire du RCAR et à Recore, produit phare de la caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA), à compter du 1er janvier 2004.Cette opération a été initiée dans le but de permettre à l’office de se recentrer sur ses activités et missions de base et devra contribuer aux préalables nécessaires à la réalisation des réformes institutionnelles en cours dans le secteur portuaire. En effet, l’analogie avec la libéralisation du secteur des tabacs peut facilement être faite. Par suite, comme pour la Régie des Tabacs, le RCAR assurera aux agents de l’ODEP la pérennité de leur retraite et la préservation de leurs droits acquis. Concrètement, le transfert de la caisse interne concernera une population de 3420 actifs et 3300 retraités. Le coût de cette opération est estimé à 2,3 milliards de DH, financé par l’ODEP, d’une part par la mobilisation de 1,6 milliards de DH en fonds propres et d’autre part, par un recours à un emprunt obligataire de 700 millions de DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *