Logement décent pour tous

Logement décent pour tous

L’amélioration des conditions de vie des habitants est parmi l’une des priorités primordiales de SM le Roi Mohammed VI. Cette volonté a été dévoilée lors de son discours du 20 Août 2001, appelant le gouvernement où la mise en œuvre du programme national «ville sans bidonvilles» (VSB). En effet, ce programme qui a été lancé  en juillet 2004, vise à améliorer d’une façon notable, les conditions de vie de 218.000 ménages occupant des bidonvilles dans 70 villes.  Après l’inscription de ce programme sur une échéance à moyen terme (2004-2010), près de 128.000 baraques ont été démolies à ce jour. En 2008 trente villes ont été déclarées «sans bidonvilles», et une trentaine d’autres seront déclarées «sans bidonvilles» à la fin de l’année 2009 dans la perspective d’éradiquer le fléau de l’habitat insalubre dans 83 villes du Royaume à l’horizon 2012. D’autres actions ont été entreprises par le pouvoir public dans ce cadre. Il s’agit de l’aménagement et la mise à disposition de l’habitat du foncier public à des prix symboliques et l’instauration d’un cadre fiscal incitatif au profit du secteur. L’Etat a également mis en place des fonds nationaux destinés à l’habitat insalubre, une bouffée d’oxygène pour les personnes aux revenus insuffisants.Trois fonds de garantie sont créés depuis 2003 pour booster l’accès au logement.
Le Fogarim (Fonds de garantie pour les revenus irréguliers et modestes) garantit à hauteur de 70% le remboursement du prêt accordé par l’établissement du crédit qui supporte les 30%. Grâce à ce fonds, quelque 1.100 prêts sont accordés par mois au taux moyen de 5% , ajoutant que le Fogarim a profité à 50.500 ménages à fin juin 2009, soit une hausse de 15%  par rapport à l’année précédente. Le Fogaloge, en faveur du personnel du secteur public dont le revenu annuel net d’impôt et charges sociales est inférieur ou égal à 72.000 DH. Ce fonds couvre 20% du remboursement du principal prêt et intérêts normaux et de retard. Le Fogalef, Fonds de garantie des prêts aux adhérents de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation formation (Fogalef). Il couvre la totalité du prêt immobilier accordé au personnel enseignant. En effet, autre initiative mise en place par le holding national Al Omrane qui ambitionne d’offrir aux citoyens des logements décents. Cette année, 8.000 unités de logements à 140.000 dirhams seront commercialisées. Dans le milieu rural, un programme a été établi pour la réalisation de 125.000 unités pour la période allant de 2008 à 2012. L’année dernière, 13.747 unités ont été achevées. En 2009, 23.810 unités ont été mises en chantier. L’édification de villes nouvelles figure au centre de la stratégie du groupe Al Omrane. Après les villes de Tamansourt qui se trouve à proximité de Marrakech et Tamesna, qui est située dans les environs de Rabat, Al Omrane a ouvert un chantier dans le nord du Maroc, en janvier 2009, pour l’édification d’une ville nouvelle ayant pour nom Cherafat. Elle abritera 40.000 unités de logement. De même, un pôle urbain à Laroui, près de la ville de Nador à été lancé et comptera 21.000 unités de logement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *