Logistique : une affaire de pro

Logistique : une affaire de pro

L’environnement matériel de la logistique est un domaine très récent au Maroc. Ce n’est que ces dernières années que le concept a pris de l’importance. « Les entreprises étaient en quelque sorte obligées d’avoir recours à une extermination de la gestion de leur logistique », explique Phillipe Billaud, conseiller en stratégie de développement de Logistroc. Si la logistique se définit comme étant l’art et la manière de mettre à disposition un produit donné au bon moment, au bon endroit, au moindre coût et avec la meilleure qualité, c’est qu’elle signifie une sensible diminution des coûts foncier, humain et de manutention. Le recours aux véhicules pour le transport des produits se fait également d’une manière beaucoup plus rationnelle. Prendre en compte cette donne, c’est regrouper l’ensemble des activités qui permettent de gérer les flux physiques et d’information dans le but d’en minimiser les coûts, et ce, de l’amont à l’aval de la chaîne logistique en respectant des conditions satisfaisantes en termes de délais et de qualité. En conséquence, le logisticien a une fonction transversale dans l’entreprise.
Ces actions ont un impact sur tous les autres services, une bonne vision globale de l’entreprise lui est donc nécessaire. «Et c’est pourquoi faire appel à un professionnel de la logistique revêt une importance capitale», estime l’expert. Et d’ajouter que transporter et stocker des produits pour le compte d’un tiers est tout un métier qui se base notamment sur le recours à des progiciels de gestion d’entrepôts, des systèmes techniques d’information logistique destinés à faciliter la tâche aux professionnels. Ils permettent en outre de structurer l’entrepôt en question pour une meilleure gestion des produits qu’il contient. «Cela permet également d’avoir une meilleure visibilité quant à la gestion au court et moyen termes».
Cette externalisation de la gestion de la logistique intéresse de plus en plus d’entreprises marocaines, essentiellement les multinationales installées dans le Royaume. Et Philippe Billaud précise que ce n’est que le début. Si le marché actuel de la logistique dans notre pays est estimé à près de 20 millions de dirhams, puisqu’il s’agit d’un secteur récemment installé dans notre pays, ses respectives d’avenir sont très prometteuses. Actuellement, le marché de la gestion de la logistique est disputé entre deux grandes multinationales dont le savoir-faire est reconnu de par le monde. Mais leur présence n’empêche pas l’existence de sociétés locales dont ce n’était pas le métier initial mais qui ont choisi de diversifier leurs offres. C’est l’exemple de la CTM, STDM, Voie Expresse ou encore Albatros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *