L’OMPI lance des prestations en ligne

Le dernier-né des projets d’administration en ligne arrive. Baptisé « prestations en ligne », ce nouveau module réalisé par l’Office marocain de la propriété industrielle (OMPI) permet la consultation et la commande des informations financières contenues dans les états de synthèse déposés au registre de commerce (RC). Il permet en outre la demande en ligne de certificats négatifs nécessaires à l’immatriculation des entreprises au RC. La consultation de cette base de données financières en ligne vient à juste titre pour enrichir considérablement l’offre disponible en matière d’information à caractère économique. Souci de qualité oblige, cette base de données est mise à jour régulièrement et rapide d’accès. Le second module relatif au certificat négatif en ligne permet aux créateurs d’entreprises d’effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de leur dénomination commerciale à distance sans avoir besoin à se déplacer physiquement aux bureaux de l’Office. Longtemps attendues par les opérateurs économiques, notamment les professionnels de la finance, ces nouvelles offres payantes constituent certainement un pas en avant en matière de vulgarisation de l’information économique à caractère administratif. À ce titre, il convient de rappeler l’effort entretenu par l’OMPI en matière d’intégration des NTI, notamment l’Internet dans ses différentes activités. Lancé depuis le mois d’avril, le site Web de l’Office www.ompic.org.ma offre déjà une information bien fournie sur la propriété industrielle et le registre central au Maroc. Le site, disponible en quatre langues (arabe, français, anglais et espagnol), permet également les recherches d’antériorité sur les bases de données des brevets d’invention, des marques, des dessins et modèles et des entreprises inscrites au RC. À ce titre, la base de données appelé esystème d’information de la propriété industrielle et commerciale, SIPIC, comptait déjà 66 200 marques, 10 400 brevets d’invention, 9100 dessins et modèles industriels, 493 000 personnes physiques et 157 000 personnes morales. Depuis le 30 juin 2003, la base de données du site est alimentée en temps réel. De ce fait, les résultats des recherches effectuées sur la base des entreprises, des marques, des brevets et des dessins et modèles industriels reflètent la situation actualisée, en temps réel, de la base de données SIPIC. Globalement, le lancement de ces nouveaux services s’inscrit dans le cadre d’une stratégie initiée depuis plusieurs mois par le Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Télécommunications et qui tend à favoriser le développement des projets d’administration en ligne. Objectif : servir efficacement aussi bien le citoyen et l’entreprise. Car le développement des services en ligne représente pour l’administration des enjeux importants : modernisation de service, rapprochement de l’administration des usagers mais surtout une meilleure transparence de son fonctionnement. À suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *