L’ONA maintient le cap de la croissance

L’ONA maintient le cap de la croissance

Recentrage et cession. Ce sont là les deux mots d’ordre du plan de développement de Mouatassim Belghazi pour le groupe ONA. Une année après sa nomination à la tête de ce groupe, M. Belghazi veut faire du «progrès son métier». À la conférence de présentation des résultats annuels, jeudi 9 avril, à Casablanca, le président-directeur général de l’ONA a annoncé un recentrage du groupe dans des métiers, notamment les télécoms et les mines, et une cession d’actifs. «La cession est un sujet à rebondissements. Avec la crise économique, on a dû revoir le timing de ces opérations. Des études sont en cours de finalisation pour déterminer les actifs à céder», a-t-il noté. Pour les résultats annuels, le groupe fait prévaloir une bonne année 2008 dans l’ensemble, à l’exception des mines.
En effet, le chiffre d’affaires consolidé a connu une croissance de 11,6%, l’excédent brut d’exploitation une progression de 7,3% et le résultat d’exploitation une hausse de 22,2%.
Par contre, le résultat net part du groupe (RNPG), hors plus-values de cession d’Axa-ONA, La Monégasque Maroc et Amendis en 2007, a enregistré une baisse de 11,4%. Le résultat net d’ONA S.A s’établit à 1,322 milliard de dirhams, en baisse de 62,2% par rapport à fin 2007 en raison principalement de plus-values exceptionnelles (Axa-ONA et La Monégasque) constatées en 2007, explique-t-on à l’ONA. Retraité des plus-values de cession, le résultat net d’ONA S.A est en hausse de 112,7%, selon la même source. Pour l’exercice en cours, le top management veut poursuivre la croissance du groupe dans les métiers de la GMS et de la distribution en Afrique et l’amélioration de la productivité et des parts de marché dans le secteur agroalimentaire tout en restant à la pointe de l’innovation et de la qualité.
Pour l’année 2009, le groupe s’attend aussi au déploiement de la troisième licence mobile 2G pour Wana et au développement de l’immobilier résidentiel en vue d’avoir un portefeuille d’activités plus diversifié au niveau d’Onapar.
Le groupe aspire aussi à réussir l’intégration des banques acquises récemment en Afrique et améliorer leur rentabilité. «Nous allons également poursuivre l’optimisation de la rentabilité financière du groupe ONA et saisir les opportunités de croissance sur le plan national ou international», a ajouté M. Belghazi. Pour cet exercice, le groupe a l’ambition de dépasser la barre des 40 milliards de dirhams du chiffre d’affaires avec une marge opérationnelle de plus de 6% au lieu de 4,3% en 2008.


Les ambitions de l’ONA


Agroalimentaire : Protéger les parts de marchés
Pour l’année 2009, l’ONA veut protéger ses parts de marchés, fidéliser les consommateurs à travers l’innovation et optimiser les circuits de distribution. Pour l’agroalimentaire, le groupe améliorera les marges d’exploitation par l’optimisation de la productivité et la recherche d’économies d’échelle et de coûts.

Immobilier : Développer le résidentiel
Le groupe souhaite devenir à terme leader sur le marché de l’immobilier. Il développera désormais l’immobilier résidentiel pour avoir un portefeuille d’activités plus diversifié. Une révision de la stratégie d’Onapar est en cours pour un rééquilibrage en faveur de l’immobilier résidentiel moyen de gamme.

Énergie : Un grand projet pour l’électricité
Pour cette année, le groupe ONA annonce le lancement d’un grand projet de production électrique avec de l’éolien, du solaire et du thermique. Le groupe veut aussi réussir le projet Amensouss de Sebt El Guerdane dans la région de Souss-Massa-Drâa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *