L’ONA perd un de ses brillants managers

Mardi 14 mai. La famille ONA est sous le choc. L’ensemble des collaborateurs ne réalise pas encore la disparition prématurée de Kamal EL Ayoubi, un des brillants managers du holding et directeur général d’Axa Assurances Maroc. Sympathique et bien vivant, M. El Ayoubi s’est éteint à l’âge de 40 ans. Père d’un enfant, il a combattu la maladie jusqu’au bout.
Apprécié par ses collaborateurs pour sa rigueur et sa forte personnalité, ce manager laissera un vide au sein de la famille Axa, mais surtout de l’ONA. M. EL Ayoubi a eu un parcours professionnel sans fautes. Un diplôme de l’Ecole Centrale de Paris en poche, il intègre Sema Group en 1986. Il rejoint en 1991 l’antenne parisienne du cabinet Coopers & Lybrand. Trois ans après, il est sollicité par l’ONA.
Le défunt occupe le poste de directeur de contrôle de gestion et de l’audit jusqu’à 1997. Faisant preuve de professionnalisme et d’imagination, le groupe l’a nommé à la direction générale de Cosumar. Il avait la lourde tâche de gérer une crise sociale au sein d’une entreprise pas comme les autres.
En 2001, il a été appelé pour diriger Axa Assurances Maroc. Avant de rejoindre la compagnie, Kama EL Ayoubi avait le poste de directeur attaché à la présidence de l’ONA. La carrière professionnelle du défunt n’est pas le fruit du hasard ou de la chance. De l’avis de ses collègues aussi bien à l’ONA qu’Axa Assurances, M. El Ayoubi a toujours fait preuve de rigueur et de professionnalisme.
Ce manager est l’un des rares à s’investir dans des projets novateurs. Auprès du holding marocain, on indique que c’est lui qui était derrière le montage du projet Mercure.com. Ce qui a permis d’ailleurs à l’ONA de revenir en grande pompe sur le marché des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Avant le lancement de cette entreprise, le groupe avait délaissé ce créneau. Maintenant, l’ONA affiche sa volonté de reconquérir le segment des nouvelles technologies en mettant les moyens nécessaires.
Le groupe a rendu un grand hommage à M. El Ayoubi. Dans un communiqué diffusé hier, l’ONA indique qu’il était apprécié de tous les collaborateurs aussi bien pour son esprit brillant que par sa force de travail. Le corps du défunt a été inhumé hier au cimetière Chouhada.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *