L’ONCA prône un conseil de proximité: Le parcours des villages itinérants démarre de Berkane

L’ONCA prône un conseil de proximité: Le parcours des villages itinérants démarre de Berkane

Un nouveau concept agricole vient de voir le jour. C’est ce mardi que démarre officiellement la campagne des villages itinérants. Le coup d’envoi est donc donné par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, marquant ainsi une nouvelle étape du déploiement du Plan Maroc Vert.

La première escale se veut la région de l’Oriental avant de sillonner l’ensemble du Royaume. L’agropole de Berkane abritera donc l’ensemble des opérateurs de la grande ferme Maroc pour plus de partage et d’encadrement. Ainsi, près de 300 professionnels prendront part à cette manifestation dont 200 agriculteurs des différentes provinces de la région de l’Oriental, à savoir Figuig, Bouarfa, Ain Bni Mathar, Taourirt, Tagoghalt, Midar, Driouch, Bnisidel, Oujda ainsi que la zone de l’Office régional de mise en valeur agricole de Berkane.

Initié par l’Office national du conseil agricole (ONCA), le village itinérant vient renforcer les missions de l’Office basées sur la proximité et la mobilisation de différents partenaires institutionnels et professionnels.

«Ce village, conçu autour d’un écosystème de partenaires institutionnels, intègre la dimension région dans son opérationnalisation. Il s’agit d’un dispositif de conseil agricole, pluriel et multi-acteur, axé autour de l’information en termes d’actions entreprises dans le cadre du Plan Maroc Vert aux niveaux régional et local», apprend-on de l’ONCA.

Et de préciser que «le village itinérant se propose comme une plate-forme de sensibilisation et un outil de vulgarisation auprès des agriculteurs des zones traversées afin de partager le savoir-faire des différents partenaires impliqués dans l’activité agricole nationale».

De par cette approche, l’Office met en place de nouveaux modes de diffusion de l’information novateurs. Plusieurs motivations ont conduit l’Office national du conseil agricole à instaurer un tel projet. Principale finalité : la mise en place de canaux diversifiés d’accompagnement des programmes et des actions de conseil agricole auprès des agriculteurs sur l’ensemble du territoire national.

Cet espace professionnel mobile permet, donc, aux agriculteurs de prendre connaissance de plusieurs produits et prestations liés à leurs activités. Il offre par ailleurs aux partenaires institutionnels une opportunité de promouvoir leurs offres de services et prestations auprès des agriculteurs. Les messages de sensibilisation qui seront véhiculés tout le long de la manifestation sont à caractère technique et managérial spécifique à la région. Le but étant d’assurer un développement durable aux agriculteurs ainsi qu’une conséquente amélioration de l’agriculture solidaire.

Le village itinérant de Berkane est également une occasion pour l’ONCA de renforcer son partenariat institutionnel. Une convention sera ratifiée dans ce sens entre l’Office national du conseil agricole et la Mutuelle agricole marocaine d’assurance (MAMDA) relative à l’assurance multirisque climatique. Des ateliers thématiques sont au programme portant ainsi sur le désherbage chimique des céréales, l’hygiène des étables, les principales maladies des argumes, la fertilisation de l’olivier, la préservation des ressources ainsi que la nouvelle technique de pollinisation.

Un bon démarrage pour l’ONCA

Désormais 16 directions régionales de l’ONCA sont installées à travers tout le Royaume. Ces unités ont pour mission d’identifier de façon participative les programmes prioritaires d’accompagnement et de conseil agricole. Le but étant d’assurer un accompagnement efficace des plans agricoles régionaux du Plan Maroc Vert en concertation avec les organisations professionnelles, les institutions et autres acteurs régionaux. La première année de l’exercice de l’ONCA a été marquée également par la mise en place des structures opérationnelles de l’Office, le déploiement de sa stratégie locale, provinciale et régionale. L’Office a également profité de son année de démarrage pour asseoir la feuille de route d’animation et de management du dispositif du conseil en cohérence avec son environnement naturel comportant les services du ministère de l’agriculture, les agences, les offices et autres.

Des plans d’action régionaux de conseil à l’horizon 2017

L’ONCA a mis en place une démarche de concertation dans l’élaboration de ses plans d’action régionaux de conseil agricole . Cette feuille de route portant sur la période 2015-2017 a pour objectif d’impliquer les partenaires institutionnels aux niveaux national et régional dans l’analyse des problèmes ainsi que des possibilités d’appui et d’encadrement à tous les niveaux de la chaîne des filières agricoles. Ce dispositif vise également l’amélioration de l’interface de son personnel chargé du conseil avec tous ses partenaires.

Les plans d’action régionaux tendent également à accompagner en amont et en aval les agriculteurs particulièrement les petits d’entre eux dans toutes les filières agricoles.
L’ONCA œuvre dans ce sens à améliorer leurs connaissances et de développer une attitude et un comportement favorables envers l’adoption des diverses facettes à la fois du progrès liées aux techniques de production et l’amélioration du niveau de geste de leurs projets agricoles. L’opérationnalisation de ses plans se fera au niveau de 300 structures locales de l’ONCA couvrant l’ensemble du territoire national.

Ces plans se déclineront également en plan d’action local de conseil agricole. Ainsi chaque conseiller agricole connaîtra son plan de charge annuel et bénéficiera d’un programme de formation adapté à ses besoins. Le partenariat sera activé par des conventions et accords liant l’ONCA et ses partenaires aux niveaux national, régional et local, et ce en application de la nouvelle stratégie du conseil agricole basée sur la pluralité des acteurs de conseil agricole.

Des actions de proximité diversifiées

Plus de 600 conseillers agricoles de l’ONCA ont été mobilisés pour accompagner les agriculteurs et leurs organisations. Cet effectif a pour mission de répondre de façon adaptée aux besoins des agriculteurs . Les rencontres se font à intervalles réguliers, tout en misant sur la confiance mutuelle. Les conseillers de l’ONCA informent les agriculteurs et s’occupent également de leur formation, et ce à travers l’organisation de visites de contact, de journées et de sessions de formations portant sur diverses thématiques relatives aux problèmatiques agricoles. Ces actions de proximité permettent aux agriculteurs de bénéficier de présentations didactiques assurées par des experts afin de rendre accessible l’adoption de techniques performantes.

Des partenariats pluridimensionnels conclus par l’Office

Sitôt après sa création, l’ONCA a conclu des conventions de partenariat avec les principaux acteurs du dispositif du conseil agricole. Citons dans ce sens la Société nationale de commercialisation des semences, la Fédération interprofessionnelle des oléagineaux, l’Agence de développement agricole, l’Institut national de la recherche agronomique ainsi que l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires. Ces partenariats visent à renforcer le dispositif du conseil agricole et garantissent, par ailleurs, une complémentarité et une mutualisation des moyens et ressources pour atteindre les objectifs définis de développement agricole.

Les opérations ciblées par les conventions jusque-là conclues concernent le renforcement du réseau de distribution des facteurs de production agricole, à savoir les semences sélectionnées et les engrais ainsi que l’accompagnement des agriculteurs à adopter les bonnes pratiques techniques et mettre à leur disposition les intrants agricoles nécessaires à leur production. Les partenariats permettent de faire connaître l’offre multiple et diversifiée des services que propose l’ONCA dans le cadre de l’accompagnement des programmes et projets du Plan Maroc Vert, en particulier les projets du pilier I et du pilier II, à travers la formation et l’encadrement des professionnels dans les différentes filières de production, ensuite l’accompagnement des agriculteurs afin de bénéficier des encouragements et aides financières.

L’ONCA en bref

L’Office national du conseil agricole a été créé en janvier 2013 afin de piloter, coordonner et piloter la mise en œuvre de la stratégie du conseil agricole à l’échelle nationale. Cet établissement public est doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

Il est par ailleurs administré par un conseil d’administration, chargé d’appliquer la politique du gouvernement en matière de conseil agricole, et ce via le conseil agricole, l’accompagnement des organisations professionnelles, le soutien des actions entreprises par les autres acteurs de développement agricole et l’interface avec la formation et la recherche. L’Office dispose des organes de gouvernance ainsi que des outils de gestion à même de lui permettre la mise en œuvre de son plan d’action. Ce dernier est basé sur la trilogie de l’aspect organisationnel à travers la mise en place de toutes les structures prévues par son organigramme, l’allocation des ressources humaines et matérielles nécessaires.

L’opérationnalisation de l’activité de l’Office se fait via la mise en place des plans d’action régionaux différenciés selon les spécificités agricoles de chaque région . Le pilotage dépend, pour sa part, de la mise en place des dispositifs de gouvernance régionale et centrale.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *