L’ONCF a réalisé 97% de son plan d’investissement en 2009

L’ONCF a réalisé 97% de son plan d’investissement en 2009

Le programme d’investissement global de l’Office national des chemins de fer (ONCF) a été quasiment atteint. En effet, 97% de ce programme, estimé à 18 milliards de dirhams d’investissement, ont été réalisés au terme de 2009, une année de fin de cycle et de transition.  Lors du conseil d’administration de l’office tenu, mercredi 24 mars 2010, à Rabat, sous la présidence du ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, le directeur général de l’ONCF, Mohamed Rabii Khlie, a affirmé que «ce résultat avait été réalisé grâce à la conduite à terme de la quasi-totalité des projets structurants visant la mise à niveau du réseau de base, le renforcement du parc du matériel de transport et la modernisation des infrastructures d’accueil». L’année 2009 a été un rendez-vous décisif pour l’Office. Cette date marque la fin du plan quinquennal entrepris sur la période 2005-2009. «En 2009, le secteur ferroviaire national a achevé avec succès la réalisation d’un programme ambitieux de développement de son réseau et de ses services, conformément au contrat-programme 2005-2009, réconciliant définitivement le Maroc avec le transport par rail», a déclaré le ministre de l’équipement et du Transport. Pour sa part, M.Khlie a souligné que  les achèvements de ce plan s’avèrent positifs à la fois sur le plan de la gouvernance de l’entreprise et des bénéfices clients en terme de qualité de service. De ce fait, le taux de satisfaction des clients a grimpé de 69% en 2005 à 74% aujourd’hui. Cette progression est expliquée par la mise en place d’un plan de transport basé sur «une logique de cadencement horaire et de réduction des temps de voyage, des gares modernes et multiservices et des produits tarifaires adaptés aux attentes des différents segments de clientèle». Dans ce sens, de nouvelles voies sont actuellement opérationnelles, à savoir Taourirt-Nador et Tanger-Tanger Med. De même, de nouvelles gares ont été construites à Marrakech, Tanger et Fès ainsi que dans des centres urbains de moindre taille, comme Mohammedia, Nador, Safi, Salé ou Sidi Slimane. Par ailleurs, l’ONCF s’apprête a entamé un nouveau contrat-programme pour la période 2010-2015. Intitulé Etat-ONCF, ce plan d’action portera en premier lieu sur le  projet de Ligne à Grande Vitesse Casablanca-Tanger, dont les travaux démarreront au courant du 2ème semestre 2010. «Les années suivantes marqueront une nouvelle étape et un palier qualitatif structurel dans le développement du transport au Maroc, avec notamment le démarrage des travaux de TGV entre Tanger et Casablanca, conformément à la convention de financement signée avec l’Etat et le Fonds Hassan II, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, le 1er février dernier», a annoncé, à cette occasion, M. Ghellab . Et d’ajouter : «tous ces projets répondent à l’orientation politique d’améliorer la mobilité des Marocains et de développer des systèmes de transport durable, le train étant, grâce à la massification des transports et la réduction induite d’émissions de gaz à effets de serre, une réponse idéale aux préoccupations environnementales, sujet d’actualité à la veille de la célébration par le Maroc de la journée mondiale de la terre».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *