L’ONCF met en place un dispositif exceptionnel

L’ONCF met en place un dispositif exceptionnel

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a présenté le dispositif exceptionnel mis en place pour faire face aux conséquences des intempéries qui ont frappé notre pays ces derniers mois. Cela s’est fait lors de la conférence de presse qui a été organisée, mercredi 17 mars, à Rabat. Sur le plan technique, un dispositif d’alerte maximale, piloté par une cellule de veille, a été déployé à travers tout le réseau national. «Nous avons un poste de commandement qui est en contact avec la direction de la météorologie pour nous communiquer les bulletins d’alerte. Ce bulletin d’alerte est transmis au personnel de la circulation et de la surveillance des voies, pour qu’il se mette en état d’alerte. Tous les trains sont accompagnés par un personnel spécialisé, qui peut prendre les dispositions sur place et en fonction de l’état des lieux», a précisé Mustapha Hanyn, directeur de la maintenance et des infrastructures à l’ONCF. D’un autre côté, des équipes d’intervention rapide assistées par des sociétés privées et dotées de moyens logistiques conséquents sont constamment en alerte pour réagir à tout imprévu ou dégradation de situation. Par ailleurs, l’ONCF a travaillé activement sur le volet information des voyageurs. Le personnel gare et train fait l’interface permanente avec les services techniques afin de fournir aux voyageurs une information en temps réel. «Toutes les trames des trains de voyageurs ont été équipées d’un système d’annonce déclenché par GPS qui permet de donner l’information en temps réel. Il y a aussi les centres d’appels qui reçoivent les demandes d’information en permanence et qui fonctionnent 7j/7», a fait savoir Abdelghani Abdelmoumen, directeur commercial voyageurs. Revenant sur l’incident qui a eu lieu sur la gare ferroviaire de Temara, lundi matin, le directeur pôle voyageurs à l’ONCF, Ali El Karram, a estimé nécessaire de clarifier les choses. «Pour ce qui est de l’incident de la gare de Temara, il faut d’abord que l’on explique ce qui s’est réellement passé. Les voyageurs qui voulaient monter dans le train qui s’est arrêté dans la gare de Temara, ont constaté qu’il n’y avait pas assez de places. Mécontents, ils sont donc descendus sur la voie ferrée pour empêcher le train de continuer sa route. Les responsables de l’ONCF ont expliqué à ces personnes qu’à cause d’un souci technique, une trame du train a été retirée se qui a fait que la capacité du train est passée de 700 à 350 places. Les responsables de l’ONCF ont expliqué à ces personnes qu’un train allait arriver dans 15 minutes, et dans lequel il y a assez de places pour tout le monde. Certains d’entre ces personnes ont été compréhensifs. D’autres par contre n’ont pas répondu favorablement à l’appel des responsables», a souligné M. El Karram. Et d’ajouter : «Le mécontentement doit être manifesté de manière civilisée et non de manière anarchique. Ces personnes ont perturbé la circulation normale des trains sur l’axe Rabat-Casablanca. Trois trains ont été bloqués sur la gare de Temara. Cela a été préjudiciable à des milliers de gens qui ont souffert d’une perte énorme de temps. Ce n’est pas normal. Nous restons à l’écoute des usagers du train et nous avons des guichets pour recevoir les réclamations».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *