L’ONCF modernise la ligne pour 1,8 milliard DH

L’ONCF modernise la ligne pour 1,8 milliard DH

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient d’achever le projet de modernisation de la ligne de Tanger. Selon un communiqué de l’ONCF, ce projet de réaménagement a nécessité une enveloppe budgétaire de 1,8 milliard de dirhams. «À travers ce projet, les distances se réduisent, l’offre de transport s’améliore, et de plus en plus Tanger devient une des capitales majeures d’un espace national de mieux en mieux intégré», souligne l’ONCF. Techniquement, ce projet englobe trois composantes. Se référant à l’ONCF, il s’agit de la construction d’un raccourci de 45 km entre Sidi Yahia et Mechraâ Belksiri permettant aux trains en provenance ou à destination de Tanger d’éviter le détour par Sidi Kacem. Le projet a visé également le renouvellement de 70 kilomètres de voie entre Tanger et Mechraâ Belksiri permettant d’augmenter de manière significative la vitesse des trains. En parrallèle, ce projet de modernisation de la ligne de Tanger permet de réduire d’une heure le temps de parcours au départ de Tanger vers Rabat et Casablanca ainsi que d’augmenter le débit de la ligne en doublant le nombre de trains et en les cadençant à un départ toutes les deux heures. Le projet consiste, pareillement, à l’électrification de 350 kilomètres de lignes de Tanger Med à Sidi Kacem et du raccourci Sidi Yahia-Mechraâ Belksiri. En outre, un nouveau plan de transport sera mis en service à partir d’aujourd’hui. À compter de ce jour, l’ONCF a choisi de déployer 24 trains par jour au lieu de 10. L’objectif étant d’assurer la desserte de Tanger vers les différentes villes du Maroc. Dans le même contexte, 14 trains passant par Rabat et Kénitra assureront l’axe Tanger-Casablanca, au lieu de 6 actuellement, en plus de 2 trains de nuit reliant Tanger à Marrakech, et 8 trains par jour seront consacrés à l’axe Tanger-Fès, avec des horaires couvrant le début et la fin de journée, dont 2 trains de nuit reliant Tanger à Oujda et à Nador, assure l’ONCF dans son communiqué. Par ailleurs, le projet de modernisation de la ligne de Tanger permettra aussi de drainer au rail un trafic estimé à 5 millions de voyageurs à l’horizon 2014 au lieu de 1,8 actuellement. À noter que la mise en service de ce projet profitera également aux trains de marchandises reliant le port Tanger-Med à Casablanca. Ces derniers réduiront leur parcours de 60 kilomètres pour assurer un trafic plus fluide entre le nord du Royaume et sa capitale économique. En perspective, l’ONCF mettra prochainement en service, et après 30 mois de travaux, la nouvelle gare de Rabat-ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *