L’ONCF pour un audit managérial

L’ONCF pour un audit managérial

L’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est attelé, tout en assoyant sa qualité d’entreprise citoyenne, à parachever son dispositif managérial par la mesure de la responsabilité sociale de l’entreprise afin de dresser une cartographie des points forts et des axes de progrès, et ce dans une optique d’amélioration continue. À cet effet, souligne mercredi un communiqué de l’Office, l’ONCF a confié à une agence européenne indépendante de notation (Viégo) un audit d’évaluation de son degré d’engagement managérial en matière de responsabilité sociale intéressant les six domaines prioritaires suivants : Les droits humains au travail et dans la société, les ressources humaines la protection de l’environnement, les Relations avec les clients, fournisseurs et sous-traitants, la gouvernance d’entreprise, et en dernier lieu, l’engagement sociétal de l’entreprise. L’échelle de notation, explique le texte, comporte quatre niveaux d’engagement managérial allant de "indifférent", en passant par " prudent" et "actif " jusqu’à "engagé" en faveur du respect des objectifs de responsabilité sociale liés à tel ou tel domaine. La principale conclusion de la mission d’évaluation de la RSE sur les évolutions a abouti à "un niveau d’assurance raisonnable de maîtrise des risques managériaux associés aux objectifs de responsabilité sociale opposables à l’ONCF sur les domaines relatifs aux ressources humaines et droits humains, au gouvernement d’entreprise et aux relations avec les clients et les fournisseurs".
En revanche, poursuit le communiqué, l’engagement managérial de l’Office est attentif au regard des objectifs relatifs à la protection de l’environnement et à l’engagement sociétal. Les indicateurs de tendance observés plaident pour une entreprise qui a intégré à son système managérial la prise en considération des attentes opposables par ses parties prenantes contractuelles : collaborateurs, clients, partenaires, mandants et administrateurs. Selon la même source, en matière des droits humains, l’ONCF est activement engagé sur les objectifs de respect, de protection et de promotion des droits fondamentaux des personnes, des règles des négociations collectives et de la prévention des discriminations entre les hommes et les femmes. En termes de ressources humaines, l’agence souligne l’engagement avancé de l’Office en matière de protection sociale et actif pour la prise en compte des attentes et des intérêts de ses collaborateurs dans le souci de développement des compétences et l’objectivité des systèmes de rémunération et d’encouragement de la participation des collaborateurs, relève le texte, qui note qu’en matière des relations avec les clients et les fournisseurs, l’engagement de l’entreprise a été apprécié comme actif en matière de sécurité du service rendu au client et d’amélioration continue de sa qualité, constat fondé sur " l’existence de structures managériales effectives".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *