L’ONCF : Résultat net en forte hausse

L’ONCF : Résultat net en forte hausse

Le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, peut être fier de son institution et surtout de ses employés. Et pour cause, les résultats financiers de l’ONCF au titre de l’année 2004 sont largement très positifs. On apprend ainsi que le résultat net enregistré par l’ONCF, en 2004 s’est établi à 411,2 millions de dirhams, contre 301 millions un an auparavant, soit une hausse de 36,6%. Pour sa part, le résultat d’exploitation a atteint, durant la même année toujours, 550,1 millions DH contre 416,2 millions DH en 2003. Autre tendance haussière, le résultat courant s’est élevé à 468,9 millions DH en 2004 contre 317,7 millions DH en 2003. C’est ce qu’indique un communiqué, diffusé en début de semaine, à l’issue du Conseil d’administration de l’Office. Largement débattus durant ce conseil, ces chiffres positifs dépassent les objectifs fixés, témoignent de la bonne rentabilité dudit Office et montrent qu’il est sur la bonne voie. A n’en pas douter, ces résultats sont le fruit de la nouvelle stratégie commerciale initiée par M. Khlie et prévoyant des efforts de rationalisation et d’amélioration de la gestion du trafic ferroviaire. Etaient également à l’ordre du jour du conseil, l’examen des arrêtés de comptes pour le même exercice, du rapport d’audit externe des comptes de l’Office, des comptes consolidés du Groupe ONCF en 2004, ainsi que le suivi de l’exécution du contrat-programme Etat-ONCF 2002/2005. Mais pour M. Khlie, ce Conseil était une énième occasion pour présenter les résultats d’une enquête de satisfaction menée par l’ONCF. Baptisé «Baromètre qualité», ce sondage a été effectué sur un échantillon de 2.400 clients de l’ONCF, dont 69 % s’en sont dit «globalement satisfaits».
Ayant pris part à cette réunion, Karim Ghellab, le ministre de l’Equipement et des Transports, qui n’a pas manqué de montrer sa satisfaction quant aux gros efforts déployés par l’ONCF dans le cadre de la réalisation des chantiers structurants, inscrits au projet d’entreprise à l’horizon 2010. Ce dernier document fixe notamment les objectifs et les moyens susceptibles de hisser le niveau de rendement du secteur ferroviaire et partant, améliorer sa compétitivité.
Dans ce contexte, il importe de revenir sur les récentes améliorations apportées aux horaires et au confort à bord des trains et ce, dans le cadre du plan de transport «Eté 2005 ». Parmi les réalisations, on retiendra notamment les quelque 41 trains en cours de transformation pour devenir plus confortables, en attendant la livraison de nouvelles rames qui entreront en activité au courant 2006. Il y a aussi les remaniements dans la grille des horaires des TNR (trains navettes rapides). D’une part, ils (les TNR) couvrent désormais la totalité des vols en provenance et à destination de l’aéroport Mohammed V. Et d’autre part, les navetteurs de l’axe Casablanca-Kénitra trouvent aujourd’hui un TNR au départ de Casa-Port à 21h30.
Bref, engagé dans un programme de développement intense, l’ONCF cherche à assurer sa transition en Société anonyme dans les meilleures conditions et d’atteindre les objectifs de son plan 2010, qui ambitionne notamment 30 millions de passagers et 10 millions de tonnes de fret par an. Reste à se demander si cet élan dynamique va vraiment continuer…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *