L’ONCF sensible à la qualité

L’ONCF sensible à la qualité

Du 3 au 5 juin, plus de trois cent cadres cheminots de l’ONCF se sont réunis à Marrakech  à l’occasion de la première convention des cadres de l’Office. Cette manifestation s’est déroulée sous le signe de la qualité à travers le thème «Une intelligence collective pour une performance durable». Le projet d’entreprise ONCF 2010, constamment rappelé par le directeur général, Mohamed Rabie Khlii, s’articule autour des valeurs fortes, de la sécurité, de la persévérance et de l’excellence.
La rencontre de Marrakech sonnait aussi comme un tournant, intervenant à la veille de la transformation de l’Office en société anonyme. Aussi, le lancement, le 7 juin 2005,  du «baromètre qualité », destiné à mesurer régulièrement l’évolution du degré de satisfaction de la clientèle, vis-à-vis des critères définis, semble être l’une des conséquences directes de la rencontre de Marrakech.
D’après les résultats d’une première étude lancée à cet effet, 69% des clients sondés se sont déclarés satisfaits du service offert. Les personnes interrogées n’ont pas manqué de relever qu’un certain nombre de prestations restaient à améliorer. Il s’agit, entre autres, de la ponctualité, de l’information à bord des trains et du confort de certaines voitures.
Conscient de la problématique, l’Office rappelle les nombreux projets initiés dans ce sens. Le doublement de la voie ferrée entre Meknès et Fès, le système de sonorisation numérisée à bord des trains et la réhabilitation de 41 voitures du parc actuel. Ces travaux de doublement de la voie ferrée jusqu’à Meknès seront achevés le premier juillet 2005. Pour le trajet entre Meknès et Fès, le projet arrivera à terme à la fin 2006. Ce qui permettra d’améliorer la grille horaire avec un départ chaque heure dans les deux sens, entre Casablanca et Fès. La durée du trajet s’en trouvera réduite, en passant des 4h15 minutes actuelles à 3h15. La suppression des croisements en voie unique éliminera les temps d’arrêt et améliorera la sécurité et la ponctualité.
Autre projet également dans le programme de l’ONCF, la construction d’une gare à Fès, à l’image de la nouvelle gare de Tanger-Ville.
Côté sonorisation à bord, un nouveau système basé sur les techniques modernes de numérisation de la voix et pilotée automatiquement par satellite GPS est mis en place. Les messages préenregistrés (accueil à bord, prochain arrêt, correspondance…, les musiques d’ambiance, ) sont déclenchés automatiquement à partir d’une base de données sonore et selon l’identité et la position géographique du train. Le  personnel d’accompagnement, débarrassé de cette tâche, gagne en disponibilité pour une meilleure assistance à la clientèle.
D’autre part, explique-t-on à l’ONCF, la souplesse d’exploitation est accrue par le système d’interphonie qui permet une communication bidirectionnelle entre le personnel de conduite et les contrôleurs de route pour l’échange d’information, notamment en cas d’événement conjoncture, afin de déclencher les annonces préenregistrées relatives aux événements du train comme les motifs et l’estimation du temps de retard.
Côté confort, 41 voitures sont en cours de rénovation à l’image des voitures coach (à couloir central), très appréciées par les clients. De nouveaux trains seront livrés courant 2006. La mise à niveau concerne tous les équipements de confort des voitures (siège, éclairage, revêtement du plancher, sanitaire, sonorisation, climatisation). Les voitures en rénovations seront repeintes aux couleurs en harmonie avec la nouvelle charte graphique de l’ONCF. Reste désormais à attendre que le train des réformes arrive à l’heure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *