L’ONDA annonce une exonération totale du transport domestique jusqu’à 2012

L’ONDA annonce une exonération totale du transport domestique jusqu’à 2012

Le transport aérien domestique bénéficiera d’une exonération totale de 100% sur les redevances aéroportuaires, et ce de 2009 jusqu’à 2012. C’est une nouvelle que vient d’annoncer Abdelhanine Benallou, directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), mercredi 18 mars, à Casablanca, lors du forum «User’s Day». Ce forum dédié aux professionnels des aéroports et compagnies aériennes marocaines a été une occasion pour mettre le point sur les avancées et les problèmes qui entravent ce secteur. L’exonération que vient d’annoncer M. Benallou intervient dans le cadre de l’encouragement et le développement du transport aérien. «Nous voulons à travers cette exonération partager le risque avec l’ensemble des opérateurs du domaine du transport aérien», a déclaré M. Benallou. «L’ONDA emploie ses efforts pour mettre en place un ensemble de mesures d’accompagnement des compagnies aériennes afin qu’elles puissent faire face à la crise qui touche le monde actuellement. Ces mesures visent à faire du Maroc une destination de priorité», a -t-il ajouté. «L’impact de la crise sur le tourisme marocain se manifestera par le choix de destination plus proche et moins cher. Pour cela, des mesures spécifiques seront en place pour développer le transport aérien domestique», a poursuivi M Benallou. Pour sa part, Driss Benhima, président-directeur général de Royal Air Maroc (RAM), a affirmé que «l’annulation des redevances est une excellente initiative pour l’encouragement du transport aérien domestique. Cette initiative contribuera sans doute au développement des nouvelles opérations de la RAM au niveau national». M. Benhima a évoqué par la même occasion l’importance que présente les aéroports dans le développement des compagnies aériennes. Intervenant lors de ce forum, Brahim Lakhlifi, directeur de la navigation aérienne à l’ONDA, a donné un aperçu sur les projets de développement des aéroports et des systèmes de navigation aérienne. M. Lakhlifi a mis en exergue l’importance que révèle l’accord Open Sky signé avec l’Union européenne en 2006. «La situation géographique de notre pays présente un carrefour des voies aériennes et avec l’accord Open Sky cette position s’est consolidée. Nous avons remarqué l’arrivée de nouveaux opérateurs surtout de l’Europe sur le secteur après la signature de cet accord», a-t-il souligné. «Cet accord a créé une véritable dynamique du secteur et il a donné beaucoup d’avantages au transport. Actuellement, on est en phase de préparation de l’intégration du ciel unique européen», a noté M. Lakhlifi. «L’installation des services de radars à l’aéroport d’Agadir nous a permis de gagner 40 minutes par jour. Avec la mise en place des radars, nous avons constaté une augmentation du nombre des vols et une réduction des retards avec moins d’émissions de gaz dans l’air et plus d’économie du carburant», a-t-il expliqué. «Nous voulons à travers les mesures d’accompagnements des compagnies aériennes non seulement faire du Maroc une destination recherchée mais aussi une destination de qualité», a conclu M. Benallou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *