L’ONDA et Eurocontrol signent un accord : Une première mondiale

S’il y a une question qui fait suer à la fois les ingénieurs, les décideurs en aéronautique et les passagers, c’est bien celle liée à la sécurité de la navigation aérienne.

L’Office national des aéroports (ONDA) l’a non seulement compris mais ne lésine pas sur les moyens pour faire appel aux spécialistes de ce domaine. Pas plus loin que vendredi, à Marrakech, l’ONDA a en effet signé un accord global avec l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol).

C’est en marge de l’International Marrakech Airshow que l’ONDA a conclu un accord qui peut être considéré comme une première mondiale. C’est en tout cas ce qu’a confirmé le directeur général de l’Office, Zouhair Mohammed El Aoufir, pour qui la signature et l’entrée en vigueur de cet accord est une première au niveau mondial car Eurocontrol n’a jamais signé d’accord semblable avec un pays situé en dehors des frontières de l’Europe. Cette signature «acte aussi la reconnaissance de la performance de la gestion des services de navigation aérienne marocaine et consolide un partenariat soutenu et voulu gagnant-gagnant», s’est-il félicité à cette même occasion.

Ils ne sont pas moins de 850 vols à faire le trajet quotidiennement entre les espaces aériens de l’Europe et du Maroc. Assurer la qualité de ces volumes de trafic de plus en plus importants, et surtout leur sécurité, s’inscrit en toute logique dans l’intérêt des deux entités, des compagnies aériennes et bien évidemment de leurs clients. D’où l’intérêt, selon Eurocontrol, de ce renforcement du niveau d’intégration et de coopération via un accord global.  Selon les termes de cet accord qui est en vigueur depuis le 1er mai 2016, le Royaume bénéficiera de l’ensemble des services que fournit Eurocontrol. Il sera de ce fait totalement intégré dans les structures de cette agence. Il en convient également que les compagnies aériennes auront droit à une meilleure gestion des crises.

Concrètement, la mission d’Eurocontrol consiste à assurer la mise en place d’un réseau efficace et efficient. «Une gestion mieux organisée et harmonisée des courants de trafic entre l’Afrique du Nord-les îles Canaries et le continent européen, une meilleure prévisibilité dans la planification des opérations quotidiennes, une amélioration de la sécurité des opérations ainsi qu’une approche de réseau plus large pour l’ensemble des développements, à savoir l’organisation de l’espace aérien, coordination et gestion des infrastructures », apprend-on auprès de l’ONDA. Pour sa part, le directeur général d’Eurocontrol, Frank Brenner, a rappelé que l’agence cumule des années d’étroite collaboration avec le Maroc. Un terrain qui ne lui est pas méconnu donc et dont la signature dudit accord vient tout juste d’en attester.
«Nous sommes ravis que cette excellente relation de travail soit aujourd’hui consolidée par la signature d’un accord global», a-t-il rassuré avant d’ajouter que cela constitue un signe clair du rapprochement du Maroc vers l’Europe et de son adhésion au système de transport aérien européen. Il est à rappeler dans ce sens qu’il ne s’agit pas là d’une première collaboration entre le Royaume et l’Union européenne dans le domaine des transports aériens civils. Un précédent accord relatif à ce domaine a rendu possible un accès libre et illimité aux deux marchés de trafic aérien concernés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *