Londres : l’économie britannique devra croître à 1,3 %

Londres : l’économie britannique devra croître à 1,3 %

La Grande-Bretagne ne tombera pas dans une récession à double creux mais fait face à un retour pénible aux niveaux de croissance de la pré-récession en raison des compressions sans précédent des dépenses du gouvernement, a mis en garde lundi la Confédération des industriels britanniques (CBI). La CBI s’attend à ce que l’économie britannique poursuive sa croissance durant l’année en cours et en 2011, mais avertit que la reprise serait «faible» et mue uniquement par le secteur privé. L’économie britannique devra croître à un taux de 1,3 % cette année, indique la Confédération, ce qui est légèrement supérieur au 1 % établi dans les prévisions de mars dernier, mais en ligne avec une projection du Trésor qui prévoit une croissance entre 1 et 1,5 %. Par contre, la CBI revoit à la baisse les prévisions du Trésor pour l’année 2011, s’attendant à une croissance de 2,5 % au lieu de 3,25 %. Les prévisions de la CBI coïncident avec la présentation au cours de la journée du pronostic de croissance indépendant de l’Office de responsabilité budgétaire (OBR), mis en place le mois dernier par George Osborne. Selon le think tank, Capital Economics, cité par le quotidien The Independent, le niveau de la révision faite par la CBI signifierait que le gouvernement ferait face à une forte augmentation des emprunts du secteur public. Au cas où l’OBR établit des prévisions similaires à celles de la CBI pour l’an prochain, le gouvernement devra emprunter 8 milliards de livres sterling, soit un chiffre bien supérieur à celui prévu au cours du prochain exercice fiscal, ajoute le Think tank.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *