L’ONE renforce son parc de production

L’usine Ahmed Hansali constitue, avec le barrage et l’usine Ait Messoud, un aménagement intégré à buts multiples destiné à assurer la production électrique (250 GWH par an), l’irrigation de la plaine des béni Amir (36.000 hectares) et l’alimentation en eau potable des villes avoisinantes (65 millions de m3/an), indique un communiqué de l’ONE. Le volume d’eau stocké dans la retenue du barrage Ahmed El Hansali a atteint le plafond d’environ 350 millions de m3 en août 2003, ce qui a permis la mise en exploitation de cette usine le 18 août 2003, et celui d’Ait Messoud le 25 octobre de la même année, a-t-on ajouté de même source. Les deux usines produiront, en année d’hydraulicité normale, 234 millions de kwh par an, soit 20 fois la consommation de la ville de béni Mellal, ce qui va permettre d’économiser 60.000 tonnes environ de fuel par an, et éviter du coup le rejet dans l’atmosphère de 240.000 tonnes de co2 et 725 tonnes d’agents responsables de pluies acides, estime la direction de l’ONE. Sur le plan technique, l’énergie produite est évacuée sur le réseau national par 2 départs 225 kv, à partir de l’usine Ahmed El Hansali, et par un départ 60 kv, à partir de l’usine Ait Messoud, a précisé la même source, ajoutant que le complexe est téléconduit depuis le dispatching national à Casablanca. La surveillance on line des paramètres des groupes turbines-alternateurs est assurée depuis Afourer. Selon la direction de l’ONE, le montant de réalisation de ces deux usines est estimé à 530 millions de dh, financés par le Fonds Arabe de Développement économique et social (FADES) et le Fonds Koweitien de Développement Economique Arabe (FKDEA) à hauteur de 76 pc, et les 24 pc restants par le fonds propre de l’Office. Dans le cadre de la continuité de sa stratégie de mise en valeur des ressources nationales dans le domaine hydroélectrique, l’ONE lancera par ailleurs en 2004, en amont du complexe Ahmed El Hansali-Ait Messoud, un autre complexe à but purement énergétique Tanafnit-El Borj, situé dans la province de Kénitra. Pour les responsables de l’ONE, ce projet, dont la mise en service est programmée pour 2006, développera une puissance de 44 MW et assurera un productible de 2020 millions de kwh, pour un coût financier estimé à 850 millions de dh, qui seront financés par la Banque allemande Kreditanstalt Fur Wiederaufbau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *