août 16, 2018

 

L’ONE rénove sa centrale thermique de Mohammédia

La centrale thermique de Mohammédia (CTM) sera fin prête en 2009. La première phase de son programme de rénovation de ses deux unités à charbon  sera achevée au mois d’août, selon l’Office national de l’électricité (ONE). Mercredi 2 juillet, la CTM a ouvert ses portes aux autorités locales, élus de la ville de Mohammédia et aux universitaires et chercheurs de l’Université Hassan II, et à la presse nationale, pour montrer l’évolution de son programme de rénovation. En effet, cette centrale est la deuxième unité de production d’électricité sur le plan national après celle de Jorf Lasfar. Lors de cette journée, Nour-Eddibe Fetian, directeur de la direction exploitation thermique à Mohammédia, a mis la lumière sur ce projet qui vise à  améliorer les performances de deux tranches de la centrale et réduire leur impact sur l’environnement.  Les tranches concernées par cette rénovation sont les tranches N°3 et 4 à charbon. 
«La CTM comprend quatre tranches de 150MW pour chaque tranche, dont deux fonctionnent au charbon et deux autres au fuel . La centrale produit 3000 GWh, dont 46% par rapport à la production ONE, et 15% par rapport à la production nationale», a poursuivit M. Fetian. Le coût global de ce projet est de 1,3 milliard de dirhams. Il est financé à la fois par la Banque islamique de développement, la Banque européenne d’investissement et les fonds propre de l’ONE, selon le directeur  de la direction d’exploitation de la centrale. «Ce projet est venu pour améliorer la capacité de production énergétique de la centrale, selon les normes internationales les plus respectueuses de l’environnement», a affirmé M. Fetian.
Pour sa part Ali Sadqi, responsable du projet, a annoncé qu’une telle rénovation permettra de réduire les rejets atmosphériques (gaz, poussières), ainsi que la récupération et la valorisation des cendres avec un taux d’imbrûlés dans les cendres inférieur à 5%. Cela permettra la réduction de l’emploi de l’énergie à 60MW.
Cette rénovation est faite en trois lots. Le premier concerne la révision générale des deux groupe turboalternateurs et rénovation partielle  des postes d’eau (emplacement des condenseurs et réchauffeurs BP, du système de mise sous vide…). Le deuxième lot est réservé à la rénovation des lignes de combustion (broyeurs, alimentateurs, chaudières, életrofiltres, circuits air et fumées..) et nouvelles installations de récupération et stockage des cendres lourdes et légères. Le dernier lot, quant à lui, il connaîtra une rénovation des systèmes de contrôle commande, électrique et instrumentation et aménagement de certains locaux électroniques. 
Cette rénovation améliorera la disponibilité à valeur cible de la centrale à 85%, ainsi que la réduction du temps de démarrage, l’augmentation du niveau d’automatisme. Il faut rappeler que cette centrale date des années 80, c’est la première innovation de ce genre depuis lors. Dans ce sens, Abdellah Moati, directeur du pôle production à la CTM, a expliqué que ce projet en cours d’exécution a commencé en 2002, et il sera prêt en 2009.  Ce projet qui emploie 500.000 personne a nécessité 130 km de câble, 1000 tonnes pour  les gaines et structures, 1500 tonnes d’équipements lourds.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *