L’ONP innove et anticipe

En perspective de l’entrée en vigueur, le 1-er janvier 2005, de la nouvelle réglementation européenne en matière de sécurité alimentaire, l’Office national des pêches (ONP) organise, le 28 septembre à Casablanca, un « symposium national sur la traçabilité des produits agroalimentaires ».
Lors d’une conférence de presse organisée mardi 21 septembre à Casablanca pour annoncer le programme de ce symposium, Majid El Ghaïb, directeur général de l’ONP, a appelé à l’adoption de la traçabilité au Maroc qui est une exigence pour les exportations des filières agroalimentaires marocaines. « Ces filières représentent 20 % en valeur de nos exportations à destination de l’Union européenne. Elle est devenue un « facteur incontournable pour le maintien de nos parts de marché et le développement de nouveaux espaces à l’export », déclare Majid El Ghaïb.
Initiée en collaboration avec l’Etablissement autonome de coordination et de contrôle des exportations, cette manifestation offre aux opérateurs économiques nationaux l’occasion de mieux appréhender les contraintes et les atouts de la traçabilité qui, selon la norme ISO 8402, signifie « l’aptitude à retrouver l’historique, l’utilisation ou la localisation d’un article ou d’une activité semblables au moyen d’une identification enregistrée ».
Une identification qui doit notamment permettre de retracer les traitements subis tout au long du processus de fabrication et de retrouver l’origine des matières premières entrant dans la composition du produit. En d’autres termes, la traçabilité permet de veiller à ce qu’il y ait la transparence nécessaire afin d’appliquer des mesures de contrôle efficaces en cas d’incident.
Cette nouvelle exigence européenne, précise M. Ghaïb, constitue également « une opportunité pour le renforcement de notre compétitivité à l’export et un défi de mise à niveau de notre tissu industriel et de modernisation de notre économie nationale » avant d’ajouter : « C’est aussi une occasion pour la mise à niveau et le renforcement de notre système de sécurité alimentaire et de protection du consommateur marocain ».
Le directeur général de l’ONP a rappelé la constitution, à l’initiative de la primature, d’un comité technique de traçabilité regroupant les représentants des principales associations et fédérations des opérateurs de l’agroalimentaire et des administrations concernées.
À l’issue de cette rencontre, organisée avec la participation de l’UE, un plan d’action assorti d’un échéancier de mise en oeuvre sera adopté pour la mise en conformité des produits agroalimentaires marocains, d’ici le 1er janvier 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *