L’ONP reçoit le prix de la qualité 2003

En 2002, la halle de Mehdia s’était distinguée en remportant le premier prix de la qualité; aujourd’hui c’est au tour de celle de Nador, de focaliser les feux de la rampe. Mise en service en octobre 2001 pour un coût de 30 millions de dirhams, la halle de Nador, la première en son genre au Maroc, signe l’arrivée d’une nouvelle génération d’infrastructures de commercialisation du poisson. L’organisation à Nador, halle certifiée ISO 9001 version 2000, est basée sur la séparation des flux des produits et des personnes, ainsi que sur le principe de la marche en avant (tout poisson introduit au niveau de la halle suit un circuit ne permettant aucun retour en arrière). Cette nouvelle conception de la gestion des espaces de mise en vente permet de mettre en phase le processus de vente avec celui du contrôle de la qualité. Une telle organisation offre également l’avantage d’introduire l’informatisation des opérations de mise en vente, laquelle présente plusieurs avantages dont l’accès des acheteurs à une offre étendue et variée, la transparence et la célérité des transactions, la satisfaction aux exigences internationales de traçabilité, une meilleure valorisation des produits de la mer ainsi que la performance des entités chargées de cette gestion Cette informatisation constitue également la première étape pour l’introduction de l’e-commerce et un prélude à l’émergence d’une véritable bourse de poisson au niveau régional. En recueillant ses premières réactions après l’annonce des résultats, Majid El Ghaib, directeur général de l’ONP, a déclaré : «Ce couronnement est le résultat d’un travail de longue haleine qui a été entamé après le lancement en 2001 du Plan Directeur de Réorganisation interne (PDR) de l’ONP». Élaboré à partir d’un diagnostic organisationnel et basé sur une démarche de qualité totale, plaçant la satisfaction des partenaires et clients de l’ONP au centre de ses préoccupations, ce plan prend en compte à la fois les nouvelles missions de l’ONP et le nouveau cadre institutionnel. La démarche qualité qu’il prévoit a abouti aujourd’hui à la certification aux normes ISO de 10 halles au poisson». «Notre souhait est que cette nomination soit un atout supplémentaire pour que l’ONP continue dans sa contribution au développement et à l’amélioration de la compétitivité du secteur», a-t-il ajouté. Outre l’interconnexion entre les différentes halles du Royaume, il est possible de mettre en toile les halles nationales avec celles d’autres pays, notamment ceux produisant les mêmes espèces que le Maroc. Cette opération permettra aux opérateurs nationaux d’accéder directement aux prix pratiqués sur le marché international et, par conséquent d’assurer une meilleure valorisation de leurs produits. L’informatisation des halles a par ailleurs déjà permis le suivi des statistiques des débarquements et des prix de vente au niveau des différentes halles et d’assurer la mise à disposition de l’information commerciale à tous les opérateurs économiques, augmentant ainsi leur compétitivité. En effet, au niveau de l’export, le marché est fortement demandeur surtout depuis la fin des accords de pêche avec l’Union européenne. Malheureusement, le secteur de l’export au Maroc ne profite pas encore pleinement de cette situation. Aujourd’hui, les exportateurs marocains agissent en tant que fournisseurs et non pas en tant qu’opérateurs des marchés internationaux; une partie importante des marges bénéficiaires est accaparée par des intermédiaires internationaux. L’informatisation et l’introduction de l’e-commerce leur permettront de mieux se positionner sur ces marchés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *