L’OPEP pour une augmentation de la production

Rassurer les marchés pétroliers. Tel semble être l’objectif de la réunion des pays membre de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), tenue depuis samedi et qui s’est poursuivie hier dimanche au siège de l’organisation à Vienne.
En l’absence de brut vénézuélien, à cause de la grève générale qui règne depuis 40 jours dans ce pays, et face à l’ombre de la guerre qui plane de plus en plus dans le ciel irakien, les pays membres de l’OPEP n’ont d’autre choix que d’augmenter leur production journalière, au moins de 1 million de barils supplémentaires. La semaine dernière, les prix des livraisons du brut pour le mois de février ont grimpé à plus de 33 dollars le baril, soit 65% de plus qu’il y a un an. Pour parer à cette situation, l’OPEP, qui produit actuellement environ un tiers de la production mondiale de pétrole, pourrait augmenter son offre.
De source proche de l’organisation, on indiquait récemment que l’Arabie saoudite, l’un des pays les plus influents à l’OPEP, avait proposé d’augmenter son offre quotidienne de 1,5 million. D’autres membres, dont l’Algérie et la Libye, seraient plutôt favorables à une hausse d’un million. A l’heure où nous mettions sous presse, aucune décision sur le niveau de production n’avait encore été prise. Les consultations entre les pays membres ont donné lieu à d’intenses tractations. Sur les onze pays membres du cartel, seuls six ont été représentés par leurs ministres du Pétrole dans la capitale autrichienne. Si les événements qui ne cessent de s’enliser au Venezuela, cinquième exportateur de pétrole mondial, depuis le 2 décembre ont paralysé les exportations de brut du pays, le risque de guerre en Irak a également soulevé de nombreuses inquiétudes.
L’Irak possède les deuxièmes réserves mondiales après l’Arabie saoudite, mais ses ressources pétrolières pourraient être trois fois plus importantes, de vastes zones n’ayant pas encore été prospectées. Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *