L’ordre à déclenchement, nouvelle tentative pour réanimer le marché

L’ordre à déclenchement, nouvelle tentative pour réanimer le marché

La Bourse de Casablanca signe, aujourd’hui, une nouvelle étape dans son fonctionnement. Il s’agit de l’ordre à déclenchement. Ce nouveau type qui vient enrichir la gamme des ordres de Bourse, dans la perspective d’augmenter la liquidité du marché, fait son entrée officielle à la place casablancaise ce lundi 4 mars.
À noter que, de par l’article 3.2.1 du Règlement général de la Bourse de Casablanca, un ordre à déclenchement est tous «ordres d’achat ou de vente pour lesquels le donneur d’ordre souhaite intervenir sur le marché dès qu’un seuil, qu’il a préalablement choisi, est atteint». Cette grande nouveauté sur le marché s’inscrit directement dans les deux objectifs 2013 de l’institution boursière casablancaise qui sont de rétablir la confiance des émetteurs et des investisseurs et augmenter l’attractivité du marché et ce avec la mise en place des mesures techniques pour augmenter la liquidité et le déploiement d’une stratégie de promotion à travers l’information et la formation.
En effet, l’attractivité de tout marché boursier dépend en grande partie de la liquidité qu’il offre aux investisseurs et la Bourse de Casablanca, à l’instar de plusieurs places internationales, pâtit, depuis quelques années, d’un manque de liquidité grandissant. Cette situation a engendré une série d’obstacles qui freinent non seulement le développement du marché, mais qui impactent négativement l’intérêt que pourrait susciter le marché marocain pour les investisseurs, nationaux et étrangers.
Pour améliorer cette situation, et conformément à la dynamique de relance du marché annoncée par le ministre de l’économie et des finances, Nizar Baraka, la place boursière casablancaise, en partenariat avec l’ensemble des opérateurs du secteur, a mis en place un plan d’action pour l’année 2013. Ce plan tel que présenté par la Bourse de Casablanca, repose sur le déploiement d’une stratégie de promotion auprès de l’ensemble des cibles de la place à travers l’information et la formation et la mise en place d’une batterie de mesures techniques qui visent l’augmentation de la liquidité du marché. Ce sont donc cinq mesures et une grande nouveauté qui ont vu le jour, respectivement le 4 février 2013 et le 4 mars 2013.
Ainsi, ce lundi, selon le calendrier de son plan d’action, la Bourse de Casablanca lance, aujourd’hui, son nouveau type d’ordre dit «à déclenchement». En effet, selon la direction des Opérations marchés de la place casablancaise, les ordres à déclenchement sont des ordres d’achat ou de vente pour lesquels le donneur d’ordre souhaite intervenir sur le marché. Ils sont soit «à seuil de déclenchement» lorsqu’ils ne comportent qu’une limite de prix à partir de laquelle ils sont déclenchés, soit «à plage de déclenchement» lorsqu’une deuxième limite de prix fixe le maximum à ne pas dépasser à l’achat ou le minimum en deçà duquel l’ordre n’est pas exécuté à la vente.
Le prix, qui fixe la limite d’exécution à l’achat ou à la vente, d’un ordre à plage de déclenchement, doit respecter, au moment de sa saisie, la variation maximale autorisée, à la hausse ou à la baisse, des prix des ordres introduits dans le système de cotation. Le prix d’un ordre à plage de déclenchement à l’achat doit être supérieur ou égal au seuil de déclenchement, alors que celui d’un ordre à plage de déclenchement à la vente doit être inférieur ou égal au seuil de déclenchement.
À l’ouverture, l’ordre à déclenchement est exécuté au cours d’ouverture dans la mesure où celui-ci est compatible avec le seuil ou avec la plage de déclenchement. Pour chaque limite de prix, à l’achat ou à la vente, les ordres présents sur la feuille du marché sont exécutés avant les ordres déclenchés ayant la même limite de prix. En séance du continu, toutes les limites compatibles, avec un ordre entrant, présentes sur la feuille de marché sont exécutées avant les ordres déclenchés.
Sur un autre niveau, la Bourse de Casablanca poursuit, dans le cadre de son plan de relance du marché boursier, la réflexion pour la mise en place d’autres mesures. Il s’agit, notamment, de la refonte des compartiments de la Bourse, la création d’un marché dédié à la petite et moyenne entreprise (PME) et la mise en place d’un compartiment devise et des contrats de liquidités.

Cinq mesures déployées depuis le 4 février

* La première mesure a concerné l’élargissement des seuils de variation à 10%, pour les valeurs cotées en continu, mais seulement suite à la réservation d’une valeur selon les procédures publiées par avis et à 6% pour les obligations cotées en dirhams.

* La deuxième mesure a visé à élargir les horaires de cotation. Ainsi, l’ouverture du marché a été avancée à 9h30 au lieu de 10h00 auparavant.

* Ensuite, il y a eu une réduction des pas de cotation.

* La quatrième mesure a concerné la procédure de réservation. Ainsi, suite au gel d’une valeur, la durée de  réservation d’une valeur pendant la séance du continu est passée de 10 à 5 min.

* Enfin la dernière mesure a instauré une augmentation de la quantité dévoilée minimale à afficher dans les ordres cachés de 100 à 500. Ainsi, tous les ordres, dont la quantité dévoilée est strictement inférieure à 500, sont automatiquement rejetés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *