L’Oukaimeden, un site touristique attirant

Située à une altitude comprise entre 2.600  mètres pour le plateau et 3.270 m pour le sommet et à environ 74 kilomètres au  sud-est de Marrakech, l’Oukaïmeden se veut l’une des stations de ski les plus  fréquentées en hiver et un site touristique féerique dont la saisonnalité ne  cesse d’affecter sérieusement l’attractivité.
Considérée également comme la plus haute station de  ski d’Afrique et la plus pourvue du Royaume, l’Oukaïmeden demeure un véritable refuge pour les mordus  des sports d’hiver, bien qu’elle ne dispose que d’un domaine skiable  relativement ""modeste"" de près de 300 ha, mais combien même intéressant pour  l’arrière-pays de la cité ocre en termes de diversification des produits  touristiques.
Néanmoins, le site demeure moins fréquenté et ses potentialités sous-  exploitées, notamment lorsque la neige n’est pas au rendez-vous car  l’enneigement de la station est très variable et il est en moyenne de 120 jours par an (mi- décembre à mi- avril). La magie, l’authenticité et la diversité des paysages qu’offre le site de  l’Oukaïmeden lui ont valu d’être un lieu de distraction et de loisirs par  excellence qu’il serait souhaitable de visiter essentiellement durant les mois  où il y a d’importantes chutes de neige, ont affirmé certains visiteurs,  estimant qu’il est temps de penser à la mise à niveau de ce site pour qu’il  soit fréquenté tout au long de l’année.
Idali Mohamed, président-délégué de l’Association Toubkal ski club de  l’Oukaïmeden (ATSO) a, dans une déclaration à la MAP, rappelé que la station  dispose d’une infrastructure d’accueil non négligeable composée, entre autres,  du plus haut télésiège d’Afrique (2300 m), de 6 téléskis d’une capacité de  4.000 skieurs par heure, de plusieurs hôtels, chalets et restaurants.
Ces équipements demeurent "insuffisants", eu égard à la richesse de ce  site et au nombre des activités qui s’offrent aux non fanas de ski (balades à  pied, pêche à la carpe et découverte de gravures rupestres datant d’environ  2.100 ans avant JC), a-t-il fait remarquer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *