L’ouvrage coûte environ 107 millions d’euros : BMCE Bank contribue au financement du plus grand échangeur autoroutier du Burkina Faso

L’ouvrage coûte environ 107 millions d’euros : BMCE Bank contribue au financement du plus grand échangeur autoroutier du Burkina Faso

Le Groupe Bank of Africa (BOA) Burkina, majoritairement détenu par BMCE Bank (Banque marocaine du commerce extérieur), a contribué au financement de la réalisation de l’échangeur autoroutier du Nord, le plus grand du Burkina Faso, voire de la sous-région.

Cet ouvrage qui a coûté environ 70 milliards de F CFA, soit plus de 106,7 millions d’euros, est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat burkinabè et le Groupe BOA.

La cérémonie d’inauguration est prévue, jeudi, et devrait connaître la présence de hautes personnalités du pays, dont le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a indiqué le ministère chargé des infrastructures.

Situé à la partie Centre-Nord de la capitale burkinabè, l’échangeur du Nord est un ouvrage constitué d’un carrefour principal à quatre nœuds à anses et en trompette, avec une boucle de sortie sur la route nationale N°22 et dix ouvrages de franchissement, de longueur variant entre 40 et 75 m.

Les travaux de cette infrastructure avaient été lancés, le 4 décembre 2015, par le gouvernement de transition et devaient durer 38 mois. Avec cette nouvelle infrastructure, la capitale burkinabè aura été dotée de quatre échangeurs, après ceux de Ouaga-2000 (nouvelle ville près de Ouagadougou), de l’Ouest et de l’Est. BOA-Burkina demeure ainsi un acteur-clé dans le financement de l’économie burkinabè.

Pendant la dernière décennie, elle avait injecté presque 300 milliards de F CFA, chaque année, dans l’économie de ce pays ouest-africain.

En outre, BOA-Burkina estime que les perspectives pour l’année en cours sont intéressantes dans un contexte concurrentiel et règlementaire de plus en plus exigeant.

En 2017, le Groupe BOA-Burkina a réalisé un produit net bancaire de plus de 37 milliards de F CFA (plus de 56 millions d’euros), soit une croissance de 10%, avec un résultat de 15 milliards 62 millions de F CFA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *