L’UE appelée à réguler la spéculation sur les marchés de céréales

Une ONG allemande a appelé lundi l’Union européenne (UE) à réguler la spéculation sur les céréales dans un contexte d’envolée des prix du blé sur les marchés mondiaux ces dernières semaines. «L’UE doit enfin tirer les conséquences de la crise alimentaire d’il y a deux ans et soumettre le marché des contrats à terme à des règles plus strictes sur les bourses céréalières», a indiqué un responsable de l’organisation Germanwatch, Christoph Bals, dans un communiqué. Selon l’ONG qui défend le développement durable, la «spéculation débridée» sur les marchés des céréales n’a pas provoqué mais «a accéléré considérablement» l’envolée des prix des céréales, comme ceux du blé. «Des investisseurs financiers exploitent la pénurie de l’offre dûe aux conditions climatiques régionales extrêmes, mais toutefois peu dramatique d’un point de vue mondial, en achetant à terme des volumes gigantesques de céréales et en échauffant ainsi l’ambiance sur les marchés boursiers pour ensuite encaisser», critique l’ONG.
«Les prix élevés affectent principalement les plus pauvres dans les pays en développement qui consacrent jusqu’à 80% de leurs revenus pour se nourrir contre 10 à 20% chez nous», souligne le patron de Germanwatch, Klemens van de Sand.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *