Lueur d’optimisme à La Fondation CGEM

«Au terme de ce trimestre, la production et les ventes globales ont connu une augmentation pour presque le même nombre d’entreprises qu’au cours du deuxième trimestre, soit respectivement 36 % et 44%. Cette augmentation a touché en particulier le secteur automobile, le commerce et services et les IMME », révèle l’enquête de conjoncture de la Fondation CGEM relatée par le bulletin CGEM Info dans son numéro du 31 octobre dernier. La stagnation de ces indicateurs, précise le bulletin, a concerné 46 % et 36 % des entreprises contre 38 % et 35 % le trimestre précédent. Elle a touché particulièrement les secteurs de l’agro-industrie et du textile. Le nombre d’entreprises ayant connu une réduction de la production et des ventes globales est passé de 19 % à 10 % à la fin de ce trimestre. Par ailleurs, une amélioration du nombre d’entreprises ayant connu une augmentation des exportations est à souligner (soit 23 % contre 19 % des entreprises). Elle concerne en particulier les entreprises du secteur de l’agro-industrie et de la chimie. En ce qui concerne les carnets de commandes, l’enquête indique que pour 60 % des entreprises, les commandes totales sont restées normales contre 56 % de celles-ci le trimestre dernier alors qu’elles ont été estimées faibles pour le même nombre d’entreprises enquêtées, soit 33%. Pour ce qui est des commandes étrangères, le nombre d’entreprises ayant enregistré une augmentation de celles-ci, est passé de 3 % à 11 % ce trimestre, ce qui explique l’augmentation enregistrée en matière d’exportation. Côté activité, comme pour le trimestre précédent, elle a été assurée pour une période moyenne de 6 mois au cours de ce trimestre. En matière de capacité de production – stocks, les niveaux des stocks de produits finis sont restés presque les mêmes que ceux enregistrés au cours du deuxième trimestre. En effet, ce niveau a été estimé normal pour 62 % des entreprises et plus élevé que la normale pour 27 % de celles-ci contre 64 % et 28 % des entreprises concernées par cette question. La capacité de production, quant à elle a été estimée suffisante pour 59 % des entreprises. Elle a été considérée largement suffisante par 30 % des entreprises concernées contre 27 % de celles-ci le trimestre précédent. Par ailleurs, le taux d’utilisation de la capacité de production enregistré au cours de ce trimestre a légèrement dépassé celui du précédent trimestre qui était de 68 %. « Cette augmentation revient aux secteurs de l’automobile et de la chimie parachimie dont le taux d’utilisation a atteint 72 % ‘ , commente CGEM Info. Côté compétitivité, la position concurrentielle sur le marché domestique a été maintenue par un nombre d’entreprises plus important par rapport au précédent trimestre, soit 71 % des entreprises ayant répondu à cette question, contre 66 % et s’est détériorée pour 10 % des entreprises contre 14 %. La position sur les marchés étrangers est restée stable pour uniquement 53 % des entreprises concernées par cette question, contre 56 % le trimestre dernier et a baissé pour un nombre plus élevé soit 24 % contre 21 % le trimestre passé. Le chiffre d’affaires à l’export est resté stable pour 41 % des entreprises contre 37 % le trimestre passé. « Cette amélioration est le résultat du maintien au cours e ce trimestre, de la position concurrentielle sur les marchés étrangers pour 53 % des entreprises concernées par cette question », est-il mentionné. En matière de perspective, pour le quatrième trimestre 2003, une augmentation de la production, des ventes globales et des exportations est prévue par respectivement 36 %, 40 % et 21 % des entreprises contre 35 %, 36 % et 13 % pour ce trimestre. Une stabilité de ces indicateurs est attendue par 38 %, 40 % et 19 % des entreprises enquêtées contre 34 %, 35 % et 29 % de celles-ci pour ce trimestre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *