L’Union européenne octroie un don de 771MDH au Maroc

L’Union européenne octroie un don de 771MDH au Maroc

Un don de 771 millions de dirhams a été accordé au Maroc par l’Union européenne. La finalité étant de promouvoir les investissements et les exportations au Royaume ainsi qu’à la contribution au financement du projet du tramway de Rabat-Salé. En marge de ce partenariat, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances, a souligné que «les deux conventions s’inscrivent dans le cadre de la politique d’ouverture adoptée par le Royaume pour la promotion des investissements nationaux et étrangers et l’appui aux exportations marocaines».
Pour sa part, l’ambassadeur et chef de la délégation de la Commission européenne à Rabat, Eneko Landaburu, a annoncé dans sa déclaration à la MAP que «les deux conventions visent à encourager les exportations marocaines vers l’Europe avec ses 500 millions de consommateurs». Et d’ajouter qu’«elles assignent comme objectif, également, d’améliorer la qualité des produits des entreprises marocaines ainsi que de promouvoir leur compétitivité sur le marché européen».  De ce fait, M.Mezouar a procédé à la signature de la première convention avec Eneko Landaburu. Basant sur le programme d’appui à la promotion des investissements et des exportations au Maroc, cet engagement ambitionne de promouvoir la compétitivité des entreprises sur le plan national. Et ce à travers la mise en place de nouveaux mécanismes de financement et la promotion de la culture de la qualité et la conformité aux normes internationales. Le montant octroyé, dans ce sens, a atteint les 680 millions de dirhams.
S’inscrivant dans le cadre de la «Facilité d’investissement voisinage », la deuxième convention vise à financer le projet du tramway de Rabat-Salé. Portant sur un don de 91 MDH, cette convention a été signée par M.M Mezouar et Landaburu et le directeur général de l’Agence d’aménagement de la Vallée de Bouregreg, Essakl Lemghari.
Le don offert dans le cadre du projet du tramway Rabat-Salé a pour but de résoudre certains problèmes liés au transport et à réduire les effets de la pollution. Et ce en développant la capacité du transport urbain dans la capitale selon les besoins croissants des habitants par le biais de deux lignes de tramway assurant le transport de quelque 180.000 passagers par jour. Pour rappel, la totalité des travaux du tramway Rabat-Salé prendra fin à l’horizon 2010.
Ce projet tend à fluidifier le transport collectif entre les deux rives du Bouregreg sur une longueur de 17 km.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *