L’USTDA accorde un don de 917.686 dollars

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et l’Agence américaine du commerce et du développement (USTDA) ont signé, vendredi à Rabat, une convention portant sur un don de l’organisme américain pour l’assistance technique aux besoins d’entreposage frigorifique des dattes. Aux termes de cette convention signée par le ministre de l’Agriculture et de la Ppêche maritime, Aziz Akhannouch, et le directeur général de l’USTDA, Larry Walther, l’Agence apportera au ministère un appui de l’ordre de 531.810 dollars qui sera consacré à une étude visant le renforcement des capacités et des infrastructures de l’entreposage frigorifique.
Ce projet, qui couvrira les régions oasiennes d’Errachidia, Figuig, Ouarzazate, Zagora et Tata, portera, entre autres, sur l’identification de besoins spécifiques en matières d’entreposage frigorifique des dattes ainsi que l’élaboration d’un programme de formation au profit des producteurs sur les aspects liés à l’amélioration de leur production.
Auparavant, l’USTDA et l’Office National de l’eau potable (ONEP) avaient signé un accord relatif à la mise en place d’un Système d’information géographique (SIG).
Les signatures de ces accords se sont déroulées en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Thomas Riley. En fait, un projet de mise en place d’un Système d’information géographique (SIG) au niveau de l’Office national de l’eau potable (ONEP) a bénéficié d’un appui financier de l’USTDA. En vertu d’un accord signé vendredi entre les deux parties, un montant de 385.876 dollars sera accordé à l’Office en vue de financer la phase d’études (assistance technique) qui précédera la mise en oeuvre du SIG. Lors de la cérémonie de signature, Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEP, a indiqué que ce projet est de nature à contribuer à l’amélioration du rendement de l’Office et à la maîtrise de son patrimoine industriel, dans la mesure où il lui permettra d’assurer une gestion permanente, globale et intégrée de l’ensemble de ses installations.
Ainsi, l’ONEP va disposer d’un traitement cartographique précis et en temps réel de l’ensemble de ses installations d’eau potable et d’assainissement liquide à travers le territoire national, a-t-il expliqué. Pour sa part, le directeur général de l’USTDA, Larry Walther, a indiqué que l’utilisation de la technologie SIG revêt toute l’importance au moment où la disponibilité des ressources hydriques et la gestion des eaux usées constituent des questions de plus en plus importantes.
Les deux parties se sont, par ailleurs, félicitées de l’excellence du partenariat maroco-américain, relevant que cet accord est le 6-ème conclu entre l’ONEP et l’USTDA.
Elles ont émis le souhait de voir leur coopération s’étendre pour toucher d’autres domaines, notamment le dessalement de l’eau de mer et l’utilisation des énergies renouvelables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *