Lutte contre la corruption : El Guerrouj lance une campagne nationale de sensibilisation

Lutte contre la corruption : El Guerrouj lance une campagne nationale  de sensibilisation

Le ministre délégué à la fonction publique et à la modernisation de l’administration a procédé lundi à Rabat au lancement de la campagne nationale de sensibilisation aux méfaits de la corruption. Le ministre a signifié ce démarrage au cours d’une conférence de presse à laquelle ont assisté des représentants de la société civile et des délégués des administrations parties au programme du gouvernement pour lutter contre ce qu’un des participants a qualifié de «crime contre l’égalité des chances et la dignité des citoyens».
Abdelâdim El Guerrouj qui a rappelé au cours de cette rencontre l’importance en laquelle le gouvernement tient l’éradication de la corruption «en ce que non seulement cette dernière freine le développement économique et le progrès social, mais encore constitue une grave atteinte aux droits humains», a dit la volonté du Maroc de moraliser sa vie publique. Volonté qui, selon lui, est attestée par l’action du gouvernement en matière de lutte contre la corruption et la malgouvernance par le biais notamment «des mesures prises en 2012 et dont la finalité est de consolider, en le valorisant, le cadre institutionnel et juridique» de cette action. Le ministre qui a ainsi réaffirmé la détermination du gouvernement à poursuivre son programme de réforme visant la transparence et l’égalité des chances a précisé que l’engagement du gouvernement englobe, outre le renforcement du cadre institutionnel des instances de gouvernance, l’amélioration de la transparence dans la gestion publique, le renforcement du contrôle et la participation citoyenne. Il a annoncé que dans le cadre de la mise en place d’une stratégie ouvrant la période 2013-2016, un projet de plateforme a été élaboré par une commission interministérielle dont les orientations sont examinées par une commission présidée par le chef de gouvernement. Le ministre qui a par ailleurs évoqué les principales mesures établissant l’engagement du Maroc en matière de lutte contre la corruption – loi 02-12 sur les emplois supérieurs, projet de loi sur l’instance de probité, réforme de la justice, accès à l’information – a dit l’intention du gouvernement de réviser le statut général de la fonction publique et de renforcer le contrôle de la gouvernance dans tous les domaines. Il a également déclaré que dans le but de prévenir le mal, un projet de charte des services publics est à l’étude tandis que sera lancé un programme de simplification des 100 procédures les plus utilisées, que l’administration électronique sera renforcée et qu’un système de gestion et de traitement des réclamations sera mis en œuvre. Il a également affirmé l’intention du Maroc de renforcer sa position à l’international sur le plan de la lutte contre la corruption.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *