LYDEC, des réalisations financières honorables

Introduit à la Bourse des valeurs de Casablanca en juillet 2005, LYDEC présente depuis des indicateurs d’activité en net accroissement. «Son chiffre d’affaires s’apprécie de 7,0 % à
4 554 M MAD au 31 décembre 2005 comparativement à 2004. La branche électricité, qui représente 63,5 % des réalisations globales en 2005, s’établit à 2 892 M MAD  en progression de 5,3 %», rapporte une récente étude de la BMCE CAPITAL. Celle-ci explique que cette progression soutenue est due à l’augmentation du nombre de clients et à la hausse de la consommation unitaire basse tension, consécutive à l’accroissement du niveau d’équipement des ménages et à la reprise économique.
L’activité eau a, quant à elle, enregistré à fin 2005 un accroissement de +5,2 % comparativement à 2004. Cette appréciation du volume d’affaires s’explique essentiellement, selon la note de la BMCE, par l’augmentation sensible du nombre de clients en 2005.
Le segment assainissement, dont l’évolution des volumes vendus est corrélée à celle de l’eau potable, affiche, pour sa part, des réalisations en hausse de 6,3 % à 264 M MAD, liées à l’effet positif des prix moyens de vente suite à l’augmentation de +3,5 % de la partie fixe, au 1er janvier 2005. « Par segment, l’électricité affiche un taux de marge de 26,1 % contre 25,7 % en 2004, tandis que celui de l’eau potable se bonifie de 1,0 point à 24,0 % comparativement à 2004…
Au final, à l’issue de l’exercice 2005, LYDEC renforce sa capacité bénéficiaire de 6,6 % à 234,2 M MAD», ajoute l’analyse.
Ainsi, l’évolution du cours du titre LYDEC dégage un rendement de 88,33 % au 29 mai 2006, et de 27,97 % depuis le début de l’année en cours. «Cette hausse du cours sur le marché a été accompagnée par une volumétrie d’échanges soutenue. Le titre LYDEC affiche une rotation du flottant de 185% depuis son introduction et de 77 % depuis le début de l’année pour un négoce total de 862 740 actions ». LYDEC va ainsi dans des perspectives largement intégrées dans la valorisation du titre.


 LYDEC, une activité pérenne


La première concession fut attribuée à La Lyonnaise des Eaux de Casablanca -LYDEC- en 1997, pour la gestion simultanée de la distribution de l’électricité, de l’eau potable et de l’assainissement liquide dans la région du Grand Casablanca. LYDEC s’est ainsi vue confier la satisfaction des besoins de la plus grande ville du Royaume qui concentre 53 % du chiffre d’affaires industriel. Le contrat de Gestion déléguée conclu avec la Commune Urbaine de Casablanca s’étend sur une durée de 30 ans et couvre le périmètre des communes urbaines de Casablanca, Mohammédia, et de Aïn-Harouda, et de 14 communes rurales de la wilaya de Casablanca. Forte d’un actionnariat prestigieux, LYDEC jouit de l’expertise de ses partenaires, tant dans le domaine du suivi technique et du transfert du savoir-faire que dans celui de l’ingénierie financière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *