Lydec publie son rapport annuel

Lydec gère l’assainissement et l’électricité du Grand Casablanca depuis huit ans. Durant cette période, Lydec a réalisé de nombreux projets et d’énormes investissements. Mais 2005 a été une année exceptionnelle notamment avec l’introduction en Bourse de Lydec en juillet dernier, ainsi que le lancement du Centre de Relation-Clientèle et le déploiement des «Espaces Services» pour permettre aux clients de régler leurs factures rapidement. 
Entre 1997 et 2005, Lydec a ainsi investi près de 5475 millions de dirhams. 32% du total des montants investis ont été consacrés à l’assainissement de l’eau, 22% à l’eau potable et 32% à l’électricité. «Le premier enjeu est celui des investissements. Le Grand Casablanca initie de grands projets structurants qui sont autant de challenges pour notre entreprise», souligne le nouveau directeur général de Lydec, Jean-Pierre Ermenault, dans le rapport annuel. Garantir une meilleure qualité d’eau est une des priorités de Lydec. Elle a réalisé de gros projets dans ce secteur. Selon son rapport annuel, ce sont plus de 100 000 compteurs posés et changés, 0,5 km de réseau primaire posé, 34 633 fuites réparées sur le réseau…
Lydec a investi aussi près de 300 millions de dirhams pour sécuriser et fiabiliser la fourniture d’électricité. Le nombre d’incidents sur le réseau moyenne tension a, d’ailleurs, été ramené à 240, soit une diminution de 26% par rapport à 2004 et divisé par quatre depuis 1997. «Malgré les actions entreprises par Lydec, il reste encore beaucoup à faire car les installations sont vétustes», précise M. Ermenault.
2005 a été aussi l’année de la mise en œuvre de la démarche qualité. «Engagée en 2001, celle-ci constitue le prolongement naturel de la dynamique de changement entreprise par Lydec depuis le démarrage du contrat de gestion déléguée», rapporte le rapport annuel.
Lydec est reconnue également comme une entreprise de proximité. Elle est engagée dans de nombreux projets au cœur même des quartiers défavorisés.
À fin 2005, 30000 foyers ont été raccordés au réseau d’électricité et 11 600 clients ont bénéficié de raccordement au réseau d’eau portable. Mais selon le nouveau directeur général, il reste encore 160 000 foyers à raccorder aux canalisations d’eau et à l’assainissement liquide, dont la majorité est située en zones périurbaines et rurales.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *